GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Octobre
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le Front al-Nosra gagne du terrain dans le nord-ouest

    media Des militaires syriens patrouillent dans le secteur d'al-Mallah après avoir repris le contrôle de cette région au nord d'Alep, le 15 décembre 2014. Ce même jour, le régime a en revanche perdu du terrain dans la province d'Idleb. REUTERS/George Ourfalian

    Al-Qaïda a infligé lundi 15 décembre une perte importante au régime syrien en s'emparant en quelques heures de deux bases militaires stratégiques dans le nord-ouest, une région frontalière désormais presque totalement contrôlée par le groupe jihadiste. Près de 200 combattants ont péri dans les affrontements, qu'ils soient jihadistes ou soldats du régime, selon l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme.

    Personne ne s'y attendait. Ce dimanche, le Front al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda, secondé par deux groupes islamistes radicaux, a pris Wadi al-Deif et Hamidiyé, deux bases de la province d'Idleb qui étaient assiégées par les rebelles depuis deux ans.

    Selon les analystes, ce succès va permettre à al-Nosra de renforcer sa main mise dans cette zone d'où il a déjà chassé, il y a quelques semaines, ses rivaux rebelles soutenus par les Occidentaux. Al-Nosra menace donc à présent directement Idleb, chef-lieu de la province et dernière ville de la région encore aux mains du régime du président Bachar el-Assad.

    En outre, la prise des deux bases, situées sur l'autoroute reliant la province centrale de Hama à celle septentrionale d'Alep, devrait empêcher les forces du régime d'avancer vers le nord du pays. Lors de son attaque contre Wadi al-Deif, « Al-Nosra a utilisé des tanks et des armes lourdes qu'il avait prises aux rebelles du Front révolutionnaire de Syrie », un groupe rebelle soutenu par l'Occident, d'après l'OSDH.

    Pour les analystes, l'ambition du régime de reprendre cette région à partir de Hama pour faire la jonction avec les troupes loyalistes stationnées au sud d'Alep est désormais largement compromise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.