GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Alexandre Benalla de nouveau mis en examen pour des violences le 1er mai à Paris
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    Moyen-Orient

    Irak: privés de tout, les déplacés yézidis tentent de survivre

    media Des femmes et des enfants issus de la minorité yézidie dans le camp de Khanké, dans la province de Dohouk. REUTERS/Ari Jalal

    En Irak, la reprise du mont Sinjar est un espoir pour les milliers de déplacés yézidis originaires de cette région. Assiégé par l’organisation Etat islamique, le mont Sinjar est depuis quelques jours contrôlé par les peshmergas, les combattants kurdes. Les Yézidis, des monothéistes, ni musulmans, ni chrétiens ont été poussés à l’exode l’été dernier par les jihadistes. Depuis, cette communauté minoritaire est réfugiée dans le camp de Khanké, près de la ville de Dohouk, dans le Kurdistan irakien.

    Avec notre envoyé spécial, Sami Boukhelifa

    Dans le camp de Khanké peu importe vers où se tournent les regards, il n’y a pratiquement que des personnes âgées et des enfants. Les jeunes filles, les jeunes hommes ont été enlevés à Sinjar par les jihadistes. Assise à même le sol, une vieille dame lave les vêtements de ses quatre petits-enfants. Ils sont tout ce qu’il lui reste.

    « J’ai perdu ma fille et dix membres de ma famille, raconte-t-elle. Je ne sais pas où ils sont, nous n’avons aucune nouvelle. Je ne sais pas s’ils sont en vie ou s’ils sont morts. Regardez, nous sommes en train de mourir sous ces tentes. Nous demandons de meilleures conditions de vie, mais on ne nous donne rien. »

    Ni eau, ni électricité, ni toilettes

    A Khanké, il n’y a ni eau, ni électricité, ni toilettes, ni chauffage. Pour cuisiner, les réfugiés yézidis ont fabriqué des fours en terre où toutes les femmes se retrouvent pour pétrir puis cuire leur pain. Khokhé a 20 ans, elle est l’une des rares jeunes filles du camp : « Daesh nous a attaqués, mais nous sommes parvenus à nous enfuir, explique-t-elle. Ils nous ont tiré dessus avec des mitrailleuses. Nous nous sommes enfuis, mais regardez dans quelle situation nous vivons, nous n’avons rien. »

    Les jeunes hommes yézidis enlevés par l’organisation Etat islamique ont quasiment tous été exécutés. Les jeunes filles, elles, sont devenues les esclaves sexuelles des jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.