GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 23 Janvier
Jeudi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: rejet de la demande de remise en liberté de l'Américain arrêté pour espionnage
    • Brexit: le parti travailliste britannique propose de débattre d'un nouveau référendum
    • Neige en Ile-de-France: la route nationale 118 est fermée à la circulation (préfecture de l'Essonne)
    • France-intempéries: la tour Eiffel est fermée ce mardi à cause de la neige
    • Le patronat dit partager «intégralement» le ras-le bol fiscal des «gilets jaunes» (Patrick Martin du Medef sur RFI)
    • Crimée: vingt marins présumés morts après l'incendie de deux navires transportant du gaz (autorités russes)
    • Football : L'attaquant italo-argentin Emiliano Sala à bord d'un avion disparu en mer entre Nantes et Cardiff (sources policières)
    Moyen-Orient

    Manœuvres militaires en Iran: les Gardiens se font discrets

    media Une photographie d'un sous-marin iranien de conception russe prise par l'armée américaine en 2005. Armée américaine

    L'Iran a annoncé des manœuvres militaires d'envergure dans le détroit d'Ormuz, jusque dans le golfe d'Aden. Ce sont les premiers exercices de cette taille depuis l'élection de Hassan Rohani en 2013. Signe de la volonté du président de réduire l'influence des gardiens de la Révolution, ces derniers sont pour la première fois relativement discrets dans cette démonstration de force.

    Les forces armées iraniennes ont entamé ce jeudi 24 décembre un exercice de grande ampleur. Au sol, l'armée de terre mène des exercices dans le sud-est du pays, dans les provinces du Sistan-Balouchistan et du Hormozgan. En mer, la marine manoeuvre principalement en mer d'Oman et dans le Détroit d'Ormuz.

    Selon les autorités militaires iraniennes, citées par les médias nationaux, cet exercice baptisé « Mohammad Rassoul Allah », « Mohammed le messager d'Allah », doit durer six jours. 13 000 soldats sont mobilisés ainsi que tout l'arsenal iranien, terrestre et maritime, en plus de drones et de missiles.

    Discrétion des Gardiens de la Révolution

    Si des exercices de grande envergure n'ont rien d'exceptionnel en Iran, celui-ci semble se démarquer par son organisation. Les Gardiens de la Révolution, s'ils sont inévitablement de la partie, sont plus discrets qu'à l'accoutumée. « C'est la première fois que les forces classiques sont mises en avant d'une telle manière », remarque Vincent Eiffling, spécialiste de l'Iran à l'université catholique de Louvain.

    Sur les photos diffusées par les médias iraniens, ce sont ainsi des matériels militaires de l'armée de terre et de la marine qui sont visibles. Même sur les journaux contrôlés par les Gardiens de la Révolution, ces derniers sont quasi-invisibles. « Cela cadre assez bien avec la politique [du président iranien] Rohani qui cherche à diminuer l'influence des Gardiens de la Révolution, estime Vincent Eiffling. Ces dernières années, l'armée a beaucoup souffert de ce déséquilibre, qui avantageait les gardiens de la Révolution en matière de responsabilités et de budgets. »

    Le général Abdolrahim Moussavi, qui commande l'exercice, a déclaré aux médias que l'un des objectifs majeurs de ces exercices est de « transférer l'expérience vers les jeunes ». Au sein des forces iraniennes, l'armée et les gardiens de la Révolution disposent de doctrines militaires, de hiérarchies et de moyens distincts et très différents. « L'armée traditionnelle le dit très clairement : son objectif n'est pas de jouer les « va-t-en guerre », ils sont focalisés sur la défense du territoire », explique Vincent Eiffling. A l'inverse, les gardiens de la Révolution disposent d'un arsenal de méthodes non-conventionnelles, comme des unités entrainées à mener des attaques suicides en bateau afin de bloquer le détroit stratégique d'Ormuz.

    Ambition régionale

    Les forces iraniennes ont annoncé leur ambition de progresser jusqu'au golfe d'Aden, alors qu'elles n'étaient jamais allées aussi loin. La semaine dernière, l'amiral Habibollah Sayari, qui commande la marine, a appelé les autres flottes à « quitter la zone » tout en assurant que ces exercices ne constituent pas un « danger pour les forces étrangères se trouvant dans le golfe Persique ».

    Un message qui vise très directement la Ve flotte américaine, basée de l'autre côté du Golfe, à Bahreïn. Iraniens et Américains se sont régulièrement livrés à une guerre des nerfs dans ce passage stratégique pour le commerce mondial, notamment en ce qui concerne les livraisons de pétrole.

    « Tout laisse à penser que les Américains ne vont pas jouer la carte de la provocation et vont sans doute laisser faire les Iraniens puisqu’ils ne cherchent pas une escalade, même rhétorique », assure Vincent Eiffling. Pour Washington, la priorité reste en effet de pouvoir poursuivre les négociations sur le nucléaire, en espérant que des relations plus normales ne puissent de nouveau être nouer entre les deux pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.