Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Réexamen de la condamnation du blogueur saoudien Raif Badawi

    media Raef Badawi, emprisonné en 2012, a été condamné à 1000 coups de fouet répartis sur 20 semaines. RSF

    Vendredi, sur avis médical, les autorités saoudiennes ont reporté une nouvelle séance de flagellation prévue contre le blogueur saoudien Raif Badawi. Ce dernier a été condamné pour blasphème à dix ans de prison, 1 000 coups de fouet et 266 000 dollars d'amende. Son dossier va être réexaminé par la Cour suprême dans les prochains jours.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Cette nouvelle pour le moins surprenante est survenue vendredi en fin de journée, quelques heures après la décision de reporter la deuxième séance de cinquante coups de fouet que devait subir Raif Badawi après la grande prière.

    Emmené à la clinique, le jeune blogueur a subi des examens. Le médecin de la prison a conclu que les blessures provoquées par les flagellations de la semaine dernière n’étaient pas encore cicatrisées et que compte tenu de son état, il n’était pas possible pour Raif Badawi de subir une deuxième série. Ce même médecin a donc recommandé de reporter la séance à la semaine prochaine.

    Suite à cette décision médicale, on s'attendait à une réaction des autorités saoudiennes. Pas le moindre commentaire. Et contre toute attente, le cabinet du roi a fait savoir que le dossier de Raif Badawi serait réexaminé par la Cour suprême dans les prochains jours. Une décision qui redonne un peu d’espoir à Ensaf, l’épouse de Raif Badawi. Mais les organisations des droits de l’homme ne relâchent pas pour autant la pression tant que ce châtiment cruel n’est pas annulé.

     → A (RE)LIRE: Angoisse et espoir pour l'épouse du blogueur saoudien Raif Badawi

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.