GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Moyen-Orient

    Yémen: le directeur de cabinet présidentiel enlevé à Sanaa

    media Le bâtiment où sont logés les bureaux d'Ahmed Awad ben Mubarak, directeur de cabinet du président du Yémen, à Sanaa. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi

    L'enlèvement ce samedi 17 janvier du directeur de cabinet du président yéménite est une nouvelle illustration du chaos politique qui règne dans ce pays. Le rapt a eu lieu à Sanaa, la capitale, contrôlée par la rébellion chiite.

    Selon des sources locales citées par l'agence France Presse, Ahmed Awad Ben Moubarak, directeur de cabinet du président Abd Rabbo Mansour Hadi, a été enlevé avec plusieurs personnes, par des hommes armés qui avaient établi un barrage dans un quartier du sud de Sanaa. Ils ont été emmenés vers une destination inconnue.

    Ben Moubarak est en outre le secrétaire général du Dialogue sur la transition politique, mis en place après le soulèvement de 2011 au Yémen, dans la tourmente des printemps arabes. Depuis, le Yémen s'enfonce dans la crise, avec d'un côté, la persistance des attaques revendiquées par Al-Qaïda dans la Péninsule arabique, et de l'autre, la progression du mouvement houthiste, qui porte les revendications identitaires et politiques de la minorité chiite du Yémen.

    Ce dernier contrôle notamment la capitale depuis le mois de septembre. Le mois dernier déjà ce sont des miliciens chiites qui avaient enlevé l'un des dirigeants des services de renseignements. L'homme a été libéré deux semaines plus tard, grâce à une médiation du sultanat d'Oman.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.