GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: Obama et Rohani sous la pression des conservateurs

    media Le président conservateur du Parlement, Ali Larijani, hausse le ton dans le dossier du nucléaire. DR

    L’Iran et les pays du groupe 5+1 ont repris leurs négociations à Genève dans le but de tenter de parvenir à un accord sur le programme nucléaire iranien d’ici juillet prochain. Mais l’absence de progrès notables donne des arguments aux camps les plus « durs », à la fois aux Etats-Unis et en Iran.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Les critiques se font entendre de plus en plus en Iran. Le président conservateur du Parlement, Ali Larijani, a annoncé que les députés préparaient une nouvelle loi qui obligera le gouvernement iranien à reprendre l’enrichissement d’uranium à un niveau plus élevé si les Occidentaux, et en particulier les Etats-Unis, imposaient de nouvelles sanctions contre l’Iran.

    Cette proposition de loi répond en fait à la menace des Républicains, qui contrôlent désormais le Congrès américain, de voter un texte prévoyant d’alourdir automatiquement les sanctions économiques contre Téhéran si les négociations échouent. Le président américain Barack Obama a dû intervenir personnellement pour demander au Congrès de ne pas compromettre les chances d’un accord. Il a même menacé de mettre son veto à toute nouvelle loi.

    Les grandes puissances et l'Iran ont déjà échoué à deux reprises, en juillet et en novembre derniers, à trouver un accord pour mettre fin à la crise du nucléaire. Malgré la reprise des négociations, l’Iran et les Occidentaux n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la taille du programme d’enrichissement d’uranium et sur un calendrier pour la levée des sanctions internationales. Si les négociations ne permettent pas dans les prochains mois de régler les divergences, nul doute que les « durs » dans les deux camps feront entendre leur voix avec plus de force encore.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.