GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Mort de deux Bédouins: grève générale dans des villes arabes d'Israël

    media Des Arabes israéliens protestent le 20 janvier 2015 à Rahat (sud d'Israël), pour dénoncer la mort de Sami al-Jaar, tué par la police israélienne ce dimanche. REUTERS/Ammar Awad

    Une grève générale a eu lieu ce mardi 20 janvier dans de nombreuses villes arabes d’Israël. Les habitants protestaient contre la mort de deux Bédouins dimanche, dont l’un tué par la police israélienne. Des heurts avaient suivi son enterrement.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, de Murielle Paradon

    Des commerces et des écoles fermées. La plupart des localités arabes israéliennes ont suivi le mouvement de grève. Depuis dimanche, la tension est forte. Tout est parti de la ville de Rahat, dans le sud d’Israël. Un jeune bédouin de 22 ans a été abattu, lors d’une opération anti-drogue par la police israélienne. Et cette dernière reste floue sur les circonstances de sa mort.

    Les funérailles de Sami al-Jaar ont rassemblé des milliers de personnes en colère et ont donné lieu à des affrontements avec les policiers. Il y a eu un mort, décédé d’une crise cardiaque, et plusieurs blessés.

    Ce n’est pas la première fois que la population arabe israélienne, se mobilise. Début novembre, un autre jeune avait été tué, à Kfar Kana, entraînant des émeutes durant plusieurs jours. Les Arabes israéliens, représentent 20% de la population du pays. Descendants des Palestiniens restés sur leur terre après la création de l’Etat d’Israël, ils se disent souvent traités comme des citoyens de seconde zone.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.