GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Moyen-Orient

    Réunion à Londres de la coalition internationale contre le groupe EI

    media A la frontière turque, une femme contemple la ville kurde syrienne de Kobane après une frappe de la coalition, le 13 octobre 2014. Le bilan de ces raids aériens est au menu de la réunion de Londres, ce 22 janvier. AFP PHOTO / ARIS MESSINIS

    Une réunion de la coalition internationale qui lutte contre l’organisation Etat islamique, présente en Syrie et en Irak, se tient ce jeudi 22 janvier dans la matinée. Plusieurs ministres des Affaires étrangères comme l’Américain John Kerry et le Français Laurent Fabius ont fait le déplacement dans la capitale britannique. Les frappes de la coalition ont commencé en août dernier en Irak et se sont étendues à la Syrie le mois suivant.

    Avec notre envoyé spécial à Londres,  Nicolas Falez

    Selon les autorités britanniques, une vingtaine de pays sont représentés ce jeudi matin à Londres. Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Canada, Australie, entre autres, côté occidental, mais aussi les pays arabes participant aux frappes contre l’organisation Etat islamique. C’est le cas des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite, de Bahrein ou encore de la Jordanie, seul pays de la coalition dont un militaire - un pilote -, a été capturé par les jihadistes.

    A Londres, ce mercredi  matin, on fera le bilan des frappes contre les jihadistes. Plus de 5 000 bombes ont été larguées sur des cibles en Irak et en Syrie selon des chiffres récemment divulgués par le Pentagone. Lors de la réunion de ce jeudi, il sera aussi question des combattants étrangers qui rejoignent l’organisation. Les sources de financement du groupe sont également au menu des discussions, ainsi que l’assistance humanitaire aux populations locales déplacées par les violences.

    Sur ces sujets, la coalition veut afficher un front uni, mais il y a des différences d’approches. Ainsi, seuls les Etats-Unis et leurs alliés arabes de la région ont étendu leurs frappes à la Syrie. Les autres pays se limitent au territoire irakien. C’est le cas de la France, par exemple, qui refuse l’idée que son intervention militaire dans la région puisse profiter au régime syrien de Bachar el-Assad.

    Une progression jihadiste stoppée

    Les frappes contre les jihadistes ont débuté en août dernier en Irak. Elles se sont étendues à la Syrie le mois suivant. Et dans l’intervalle, une vaste coalition internationale s’est formée, effectuant des milliers de sorties aériennes.

    Sur le terrain, la progression de l’organisation du groupe Etat Islamique a été stoppée. En Syrie, le groupe n’a pas réussi à s’emparer de la ville kurde de Kobané. Et en Irak l’organisation a cédé du terrain dans la région du Mont Sinjar, dans le Nord.

    En Irak comme en Syrie, les frappes de la coalition permettent d’appuyer les forces locales qui combattent au sol : l’armée nationale irakienne, les Peshmergas (les forces kurdes irakiennes) ou les Kurdes syriens à Kobané.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.