GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    François Hollande à Riyad pour présenter ses condoléances

    media François Hollande accueilli à son arrivée à l'aéroport par le gouverneur de la province de Riyad, le prince Turki ben Abdallah al-Saoud. REUTERS/Yoan Valat

    Au lendemain du décès et des funérailles du roi Abdallah d’Arabie saoudite, des dirigeants du monde entier se sont rendus ce samedi 24 janvier à Riyad pour présenter leurs condoléances à son successeur Salman. Parmi eux, le président François Hollande.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    François Hollande est arrivé en fin d’après-midi à l’aéroport militaire du centre de Riyad. Il est accompagné de Jean-Yves Le Drian, l’occasion pour le ministre français de la Défense de rencontrer son homologue, le prince Mohamed ben Salman, le fils du roi, âgé de 35 ans.

    Même si cette visite fut courte, il était important que François Hollande se rende à Riyad pour cette cérémonie de condoléances. Une façon de consolider les relations qui existent entre l’Arabie saoudite et la France. Durant ces condoléances, on a pu observer que le roi Salman et le président Hollande ont échangé une poignée de main un peu plus appuyée qu’avec d’autres chefs d’Etat. Il ne s’agit que d’un détail, mais un détail qui en dit long sur leurs relations.

    Comme le veut la tradition en Arabie saoudite, la cérémonie de condoléances dure trois jours. Durant ces trois prochains jours, les chefs d'Etat et la diplomatie internationale défilent au palais de Yamama à Riyad. Le nouveau roi Salman reçoit les condoléances des personnalités politiques venues du monde entier. Des condoléances qui se traduisent généralement par une brève poignée de mains et une accolade, mais pas d’entretien.

    Hollande a rencontré Sissi

    Avant de se rendre au palais royal de Yamama, le président français a rencontré son homologue égyptien Sissi dans un salon de l’aéroport militaire. Un entretien organisé à l’improviste et qui a duré plus d’une demi-heure. Les deux hommes ont surtout évoqué le renforcement de leurs relations dans la région, la lutte contre le jihadisme radical en particulier.

    François Hollande a également échangé avec le Cheikh Al-Azhar, la haute autorité égyptienne. C’est lui qui a condamné la Une de Charlie Hebdo la semaine dernière. Ce cheikh égyptien a donc proposé au président français d’envoyer des imams pour former des imams en France dans la lutte contre le radicalisme.


    Les raisons du ballet diplomatique à Riyad

    Fatiha Dazi-Héni, chercheuse, est spécialiste des monarchies du Golfe à l'Irsem.

    « [Les chefs d’Etat vont à Riyad] d’abord pour présenter leurs condoléances. Ils y vont aussi, bien sûr, pour se présenter au roi Salman, qu’ils connaissent ; ce n’est pas un nouveau venu de la vie politique saoudienne.

    En dépit de la situation qui est très imparfaite en Arabie saoudite, le roi Abdallah avait su redonner un peu confiance aux chefs d’Etat occidentaux en leur faisant comprendre que l’Arabie saoudite était devenue un pays phare dans la lutte anti-jihadistes et combattait de manière très importante l’islam radical, notamment depuis les attentats de septembre 2001, et ensuite les attentats dont le royaume a été victime entre les années 2003 et 2005.

    Et puis si tous les chefs d’Etat régionaux et internationaux se rendent aujourd’hui en Arabie saoudite, c’est parce que c’est un pays extrêmement important sur le plan stratégie et économique au Moyen-Orient et pour le monde. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.