GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: Nasrallah prévient que le Hezbollah n’a «pas peur de la guerre»

    media Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah, le 9 janvier 2015 lors d'un précédent discours retransmis sur grand écran pour l'anniversaire du prophète, le 9 janvier 2015. REUTERS/Hasan Shaaban

    Israël et l'Espagne ont annoncé une enquête commune pour déterminer les causes de la mort d'un casque bleu espagnol, mercredi 28 janvier, lors de représailles israéliennes à la frontière libanaise, suite à une attaque menée par le Hezbollah et qui a tué deux soldats de Tsahal. Cette dernière était une « vengeance » du parti chiite, après la mort de six de ses combattants quelques jours plus tôt en Syrie lors d'un raid israélien. La tension est retombée à la frontière libano-israélienne. Mais vendredi 30 janvier, dans un discours, le leader du Hezbollah a soufflé le chaud et le froid.

    Avec notre correspondante à Beyrouth, Laure Stephan

    Dans la banlieue sud de la capitale libanaise, la fanfare du Hezbollah galvanise la foule de partisans venus écouter Hassan Nasrallah, chef du parti chiite. A l'extérieur, la tension est palpable. Des tireurs sont postés devant le lieu du rassemblement. Les routes sont barricadées et des guetteurs ont été positionnés sur les toits. Le Hezbollah est sur le qui-vive.

    Dans un discours retransmis sur grand écran, Hassan Nasrallah, qui vit en clandestinité, met en garde Israël : « Vous nous avez testés, ne nous testez plus ! Je le dis à l'occasion de cet hommage à nos martyrs tombés à Qouneitra, et après l'opération que nous avons menée dans les fermes de Chebaa occupées, nous n'avons pas peur de la guerre ! »

    Ces propos visent aussi à démontrer la détermination du leader du Hezbollah face à ses partisans. Hassan Nasrallah accuse également avec force les Israéliens de soutenir les jihadistes du Front al-Nosra, la branche syrienne du mouvement sunnite al-Qaïda en Syrie. Le Hezbollah entend poursuivre ses opérations en Syrie près du Golan occupé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.