GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington demande à ses citoyens de ne plus se rendre en Bolivie
    • Bolivie: le bilan des violences post-électorales revu à sept morts (parquet général)
    Moyen-Orient

    Exécution du pilote jordanien par l'EI: «La Jordanie va frapper fort»

    media Saif al-Kassasbeh (2e à droite) le père du pilote exécuté par le groupe EI, au siège du commandement général des forces armées. Karak, le 4 février 2015. REUTERS/Muhammad Hamed

    Le pilote jordanien otage de l’organisation Etat islamique a été exécuté mardi 3 février. Les jihadistes l’ont enfermé dans une cage avant de le brûler vif. Les représailles de la Jordanie ont été immédiates. Amman a ordonné la pendaison de deux jihadistes condamnés à mort. Réaction officielle ce soir sur RFI des autorités jordaniennes avec le président de l’Assemblée nationale jordanienne, Atef al-Tarawneh.

    RFI : Quelle est votre réaction après l’exécution du pilote Maaz al-Kassasbeh ?

    Atef al-Tarawneh : Nous étions réunis au Parlement pour une séance plénière lorsque nous avons appris la mort du pilote Maaz al-Kassasbeh. Cela a été pour nous un véritable choc, une terrible nouvelle. Nous avons publié un communiqué dans lequel nous avons fait part de notre colère. Cette organisation a commis un acte nazi, un acte barbare. Aujourd’hui, plusieurs marches sont organisées à Amman pour montrer que le peuple jordanien est uni et soutient les autorités et notre armée qui luttent depuis plusieurs mois contre ces terroristes.

    Comment qualifieriez-vous la manière dont a été exécuté le pilote jordanien ?

    Cette organisation terroriste est une organisation sanguinaire. Les jihadistes sont toujours à la recherche de moyens de nuire et pour faire mal. Ils n’ont rien à voir avec l’islam, notre religion. Ils sont inhumains. L’inhumanité, c’est l’identité même de Daesh. Ce qui est arrivé nous touche profondément. Le peuple jordanien est uni dans la douleur et déclare la guerre au terrorisme.

    Monsieur le président, des négociations étaient en cours pour tenter de libérer le pilote en échange de la libération d’une terroriste Sajida al-Richawi, pourquoi n’ont-elles pas abouti ?

    La Jordanie n’a pas mené de négociations directes avec les terroristes, il y avait des intermédiaires. Après le crash de l’avion du pilote Maaz al-Kassasbeh et sa capture par Daesh, certaines de nos cellules militaires spécialisées ont été chargées de suivre ces négociations, mais très vite elles ont eu des informations selon lesquelles Daesh était déterminée dès le départ à tuer le pilote jordanien. Daesh était juste en train de gagner du temps et essayer de faire libérer leur prisonnière sans contrepartie. Ces criminels étaient déterminés, pour eux Maaz devait mourir.

    Cette prisonnière, Sajida al-Richawi, en l’occurrence vous venez de l’exécuter. C’est une sorte de vengeance pour vous ?

    Sajida est une criminelle et comme plusieurs autres terroristes, elle était condamnée à mort depuis longtemps par la justice jordanienne. Son exécution a simplement coïncidé avec la mise à mort de notre pilote, notre héros. La Jordanie va frapper fort, l’exécution de Sajida al-Richawi, cette criminelle arrêtée à Amman, ne venge en rien la mort de Maaz al-Kassasbeh. La réponse de la Jordanie à ces terroristes va être terrible.

    Que comptent faire les autorités jordaniennes ?

    Nous allons resserrer l’étau autour de ces terroristes, nous allons mener une guerre armée, une guerre d’information et une guerre idéologique. Les enfants de la Jordanie vont traquer ces terroristes et vont combattre sur le terrain. 

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.