GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Pilote tué par l'EI: retour précipité d’Abdallah II en Jordanie

    media Le roi Abdallah II de Jordanie a écourté sa visite aux Etats-Unis. REUTERS/Gary Cameron

    Le souverain jordanien a écourté sa visite aux Etats-Unis à l’annonce de l’assassinat du pilote de l’armée de l’air, Maaz al-Kassasbeh, par le groupe Etat islamique. Capturé en décembre en Syrie, le  jeune homme a été brûlé vif dans une cage, et le supplice a été filmé par ses bourreaux. L’annonce de la mort de cet homme a été suivie, quelques heures plus tard, par la pendaison de deux jihadistes condamnés à la peine capitale en Jordanie.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferrat

    Le roi a écourté son périple américain et est attendu en Jordanie. Le père du pilote assassiné s’est exprimé ce mercredi matin. Il est très affecté, bien sûr, et a déclaré vouloir l’exécution d’un nombre plus important de prisonniers qui suivent « ce groupe de criminels ».

    La tribu Kassasbeh, très puissante, n’est pas satisfaite des deux exécutions qui ont eu lieu cette nuit. Cette nuit à Karak, la ville natale du pilote, des jeunes s’en sont pris à un bâtiment public. Ils reprochaient notamment à l’Etat jordanien de ne pas avoir fait assez pour sauver le jeune militaire.

    La situation est donc tendue. Il y a beaucoup de tristesse et donc beaucoup de tensions. Dans les quelques rassemblements qui ont eu lieu à travers le pays, on a pu entendre également des appels à la vengeance - « Mort à Daesh », l’acronyme de l’Etat islamique en arabe.

    Le roi jordanien Abdallah II, dans un message télévisé, a exprimé sa grande tristesse et a appelé les Jordaniens à rester unis dans l’adversité. Ce mercredi, le souverain doit se rendre à Karak pour voir les parents du pilote tué. Abdallah II devra aussi, dans les prochains jours, faire face à une contestation populaire, car beaucoup aujourd’hui demandent le retrait de la Jordanie de la coalition internationale contre l’organisation de l’Etat islamique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.