GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Union européenne (UE), sujet «tabou» du grand débat, déplore Florian Philippot sur RFI
    • Tennis-Open d'Australie: le Français Lucas Pouille s'est qualifié pour son premier quart en Grand Chelem depuis plus de deux ans
    • Afghanistan: au moins douze morts dans une attaque talibane contre un campement militaire proche de Kaboul (autorités)
    • Le Québec indique vouloir «doubler» ses échanges commerciaux avec la France (Premier ministre François Legault sur TV5 Monde)
    • Syrie: onze morts dans les bombardements israéliens (ONG)
    • L'ELN revendique l'attentat contre une école de police à Bogota (communiqué)
    • Tourisme et gastronomie: ce lundi, le guide Michelin dévoile son palmarès France 2019
    • Washington n'a «pas de plan» pour après son retrait de Syrie, indique Brett McGurk, l'ex-émissaire américain pour la coalition
    • Explosion d'un oléoduc à Tlahuelilpan au Mexique: le bilan atteint 85 morts (ministre mexicain de la Santé)
    Moyen-Orient

    Yémen: l'ultimatum des houthistes expire sans sortie de crise

    media Miliciens chiites aux abords du palais présidentiel à Sanaa, le 21 janvier 2015. REUTERS/Khaled Abdullah

    La situation est toujours très instable au Yémen. L’ultimatum lancé par la puissante milice chiite touchait à sa fin ce mardi. Le parti houthiste d’Ansarullah avait exigé des différentes forces politiques du Yémen qu'elles trouvent une sortie de crise après la démission du gouvernement et du président, faute de quoi les houthistes allaient décider seuls de l’avenir du pays. Mais malgré cet avertissement, les autorités yéménites démissionnaires ne sont pas revenues sur leur décision.

    Les houthistes sont une minorité qui a pris les armes contre ses adversaires politiques, contre les institutions de l’Etat et contre le président. [...] Face à cela, le gouvernement a décidé de démissionner et nous l’avons dit et nous le répétons, nous ne reviendrons pas sur cette décision.
    Rajeh Badi Porte-parole du gouvernement yéménite démissionnaire 04/02/2015 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.