GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Jordanie: journée de condoléances chez la famille du pilote exécuté

    media Le roi Abdallah II de Jordanie présente ses condoléances au père de Maaz al-Kassasbeh, le pilote assassiné par le groupe EI. REUTERS/Petra News Agency

    Le roi Abdallah II de Jordanie, accompagné du Premier ministre, s'est rendu ce jeudi 5 février chez la famille du pilote assassiné par le groupe Etat islamique, à Karak, à 120 km au sud d'Amman. Une immense tente y avait été dressée pour recevoir les condoléances.

    Avec notre envoyée spéciale à Karak, Angélique Férat

    Ils sont venus en foule présenter leurs condoléances aux parents de Maaz al-Kassasbeh, assassiné par le groupe Etat islamique. La tente dressée pour l’occasion à l’extérieur de la maison familiale et capable d’accueillir 3 000 personnes est pleine à craquer. A l’extérieur, une longue file de personnes attendent leur tour pour présenter leurs hommages au père du pilote.

    Le roi Abdallah II est lui-même resté quelques minutes. Il a pleuré et exprimé sa tristesse et surtout sa colère à la fille, rapportent des témoins. Plusieurs princes de la famille royale, des ministres et des députés ont également fait le déplacement, ainsi que des délégations des grandes familles de Jordanie, venues par bus entiers. L’exécution du pilote, qui a provoqué un véritable choc dans le pays, semble avoir également entraîné un sursaut national.

    Au même moment, en Syrie, l’aviation jordanienne a procédé à des frappes sur Raqqa. Le souverain avait promis la vengeance. Il a voulu prouver que son pays continuerait à frapper les positions de l’organisation Etat islamique. Les critiques quant à la participation jordanienne à la coalition internationale sont moins nombreuses. Après la mort de Maaz al-Kassasbeh, c’est l’union nationale qui paraît l’emporter.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.