GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Jordanie n'envisage pas de quitter la coalition contre le groupe EI

    media Des Jordaniennes venues accueillir le roi Abdallah II à son retour des Etats-Unis, le 4 février 2015. REUTERS/Majed Jaber

    Le roi jordanien est rentré mercredi après-midi dans son royaume. Abdallah II a écourté une visite aux Etats-Unis après l'annonce de la mort du pilote de chasse Moaz Kasasbeh. Avant son retour il a rencontré le président Obama dans le salon ovale et il a parlé avec plusieurs membres du Congrès. Le souverain arabe a rassuré ses alliés américains. La Jordanie ne semble pas pencher vers un retrait de ses avions de la coalition.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Férat

    La journée de mercredi a été marquée par des prières ou des minutes de silence pour Moaz Kasasbeh. Partis d'opposition ou caciques du régime, il y a une unanimité pour dénoncer l'atrocité de la mort du pilote. A son arrivée à Amman, devant son état-major, le roi Abdallah II a rappelé que le royaume participait à cette guerre pour défendre l'islam et les valeurs de la Jordanie.

    Mais devant plusieurs membres du Congrès américain Abdallah II aurait dit que la seule chose qui arrêtera la Jordanie dans sa lutte contre le groupe Etat islamique c'est de manquer de cartouches et de carburant. Pour Washington il semble donc clair que la Jordanie reste dans la coalition.

    Bassem al-Manaseer, député jordanien pro-gouvernement, est d'avis que la Jordanie ne doit pas réagir à chaud : « On ne doit pas, affirme-t-il. Qu’on se retire de la coalition, c'est ce que veut l'Etat islamique, alors non absolument je suis contre. Depuis le début, l'Etat islamique veut créer des troubles en Jordanie et créer des problèmes pour le roi. Il ne faut pas se retirer de la coalition. »

    Si le père du jeune homme a demandé d'autres exécutions de prisonniers pour venger son fils, il n'a pas fait de discours contre le régime jordanien. Au contraire, il a demandé à tous les Jordaniens de rester unis derrière le roi. La famille Kasasbeh soutient traditionnellement la monarchie.

    Les jihadistes justifient l'assassinat du pilote par la participation de la Jordanie à la coalition anti-groupe Etat islamique. Quels sont les liens entre Washington et Damas ?

    ANALYSE

    La Jordanie a toujours répondu présente quand les Américains ont eu besoin de l'aide et de la présence de la Jordanie dans toutes les opérations militaires.

    Hasni Abidi

    Directeur du Centre de recherches pour la monde arabe

    05/02/2015 - par Toufik Benaichouche Écouter

    Les Emirats arabes unis avaient suspendu leurs frappes

    Les Emirats arabes unis ont suspendu fin décembre leurs frappes aériennes contre l'organisation Etat islamique en Syrie après la capture du pilote jordanien, a annoncé mercredi un responsable américain. Les Emirats craignaient que leurs propres pilotes ne connaissent le même sort que Moaz Kasasbeh.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.