GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Jordanie: rassemblements de soutien au roi Abdallah II à Amman

    media Manifestation de soutien au roi Abdallah II à Amman et contre l'Etat islamique, le 5 février 2015. REUTERS/Muhammad Hamed

    Les Jordaniens sont solidaires de la famille du militaire brûlé vif par le groupe Etat islamique. Des manifestations ont lieu ce vendredi à Amman pour réclamer une vengeance impitoyable, et des milliers de participants sont venus exprimer leur soutien aux proches du pilote.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Férat

    A Amman, dans la capitale, des milliers de personnes sont réunis pour manifester ce vendredi. Beaucoup de familles sont présentes avec de nombreuses affiches, de photos de « Moaz, le pilote », « Moaz, le véritable martyre », et avec des slogans comme « Nous sommes tous Moaz, la force avec nous ». C'est une vague nationale d’indignation. Beaucoup de gens ce sont enroulés dans des drapeaux jordaniens ou ont habillé leurs enfants aux mêmes couleurs.

    Tous ces gens disent leur indignation sur la façon dont ce pilote a été tué et eux aussi soutiennent, disent-ils, la réaction du roi. La Jordanie a lancé, depuis deux jours, une vague de bombardements sur la Syrie et sur des positions de l’organisation Etat islamique. Une opération appelée « Venger Moaz Kasasbeh ».

    Il y a aussi beaucoup d’étrangers, des Irakiens, des Egyptiens, dans ces manifestations. Tous sont venus dire : « Tout ça ce n’est pas l’islam, l’islam c’est la paix. » Certains pensent aussi que « c’est le problème de tous les pays arabes » et qu'il faudrait que« tous les pays de la région réagissent ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.