GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Bahreïn: la chaîne Alarab interdite après 10 jours d'émission

    media La régie de la chaîne Alarab, dans ses locaux de Manama. AFP PHOTO / MOHAMMED AL-SHAIKH

    Cette fois, c'est une décision définitive : la nouvelle chaîne de télévision Alarab a perdu son autorisation d'émettre. Une décision des autorités de Bahreïn, qui intervient moins de dix jours après le lancement en fanfare de la nouvelle chaîne. Visiblement, les quelques heures de programmes qui ont suivi le lancement ont suffi à fâcher la dynastie sunnite au pouvoir à Bahreïn.

    Dès son premier journal, la rédaction d'Alarab avait voulu marquer les esprits et faire la preuve de son indépendance en invitant l'opposant Khalil al-Marzouq. Celui-ci en avait profité pour critiquer la décision de Bahreïn de déchoir de leur nationalité 72 personnes parmi lesquelles des militants des droits de l'homme. Ce premier journal avait aussitôt entraîné l'interruption des programmes, officiellement en raison de problèmes administratifs et techniques.

    Dix jours plus tard, la sentence définitive est cette fois tombée : le royaume annonce la fermeture de la chaîne, qui se voit obligée de remplacer les messages publicitaires qu'elle continuait de diffuser, par un simple logo. Là encore c'est un problème administratif qui est évoqué pour justifier la fermeture. Mais c'est sans doute ce premier journal et ce premier invité, jugé trop irrévérencieux par les autorités, qui est à l'origine de la sanction.

    La chaine de télévision n'aura donc émis que quelques heures, alors que son lancement était annoncé depuis plusieurs années, et que son propriétaire, le milliardaire saoudien al-Walid Ben Talal, ambitionnait d'en faire la rivale d'al-Arabya et d'al-Jazeera, sur le terrain de l'information continue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.