GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Autorité palestinienne boycotte des produits israéliens

    media Place al-Manara, à Ramallah. Flickr/Bilal Randeree

    L'Autorité palestinienne a décidé d'interdire la vente des produits de six grandes marques israéliennes. Ce boycott annoncé il y a deux jours prend effet ce mercredi 11 février. Selon les responsables palestiniens, il s'agit d'une réponse au gel par Israël du versement des taxes palestiniennes. Les fonds bloqués par Israël pourraient atteindre les 100 millions de dollars. Des sommes indispensables au bon fonctionnement de l'administration palestinienne. Cet annonce de boycott réjouit les Palestiniens, mais tous ne sont pas convaincus que cela suffise.

    Avec notre correspondant à RamallahNicolas Ropert

    A part des olives en boîte, Abdel Dayen assure ne plus vendre aucun produit israélien dans son petit supermarché. Ce Palestinien francophone n'a pas rencontré de difficulté pour les remplacer, dit-il : « Ça fait à peine trois ans qu'on ne vend aucun produit israélien. On les a remplacés par des produits palestiniens ou des produits importés de l'extérieur, de Turquie, de Jordanie, d'Egypte. Ça ne va poser aucun problème. » 

    L'interdiction de ces six nouvelles marques est saluée par la plupart des clients de cet autre supermarché, comme cette mère de famille palestinienne en train de faire ses courses, qui confie : « C'est une décision très courageuse d'empêcher de vendre ces produits israéliens. Cela fait longtemps que l'on attendait cela. C'est un moyen pour nous de résister. On montre notre solidarité. Moi, dès que j'ai le choix entre deux produits, je choisis le produit palestinien. »

    Mais l'économie des Territoires est très dépendante d'Israël. Quelque 90% des échanges commerciaux se font avec l'Etat hébreu. Hisham Faouzi, un autre client, ne croit pas que les autorités palestiniennes tiendront très longtemps. « Je ne pense pas que cela va durer. On sait que les Israéliens vont faire pression sur l'Autorité palestinienne. Ils seront obligés de revenir aux produits israéliens. » Pendant la guerre de Gaza, l'été dernier, les ventes de certains produits israéliens avaient baissé jusqu'à 50% en Cisjordanie.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.