GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: Nasrallah appelle les pays arabes à combattre l’organisation EI

    media Hassan Nasrallah dans un discours prononcé devant des dizaines de milliers de chiites libanais marquant l'Achoura, dans le sud de Beyrouth, le 14 novembre 2013. REUTERS/Khalil Hassan

    Au Liban, le chef du Hezbollah a annoncé pour la première fois, ce lundi 16 février, que son puissant mouvement chiite, déjà engagé dans la guerre civile en Syrie, combattait également en Irak contre les jihadistes du groupe Etat islamique. Il a appelé les Etats arabes à l'unité pour lutter contre les jihadistes dans un discours retransmis sur grand écran dans la banlieue sud de Beyrouth.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Hassan Nasrallah a invité ceux qui l'appellent à retirer ses troupes de Syrie à le rejoindre dans ce pays et sur tous les autres champs de bataille pour combattre la menace terroriste. Le chef du Hezbollah répondait, sans le nommer, au leader sunnite Saad Hariri qui avait critiqué, samedi, l'implication militaire de son parti aux côtés de l'armée de Bachar el-Assad. Hassan Nasrallah est allé plus loin en reconnaissant, pour la première fois, que ses hommes combattaient également en Irak contre les jihadistes.

    Il a aussi accusé l'organisation Etat islamique d'avoir causé un énorme préjudice à l'image de l'islam comme jamais dans l'histoire. Et il a condamné l'assassinat en Libye, par des jihadistes, de 21 coptes égyptiens dénonçant un crime « odieux et barbare qu'aucun cœur et conscience ne peuvent supporter ». Dans ce contexte, il a appelé les peuples et les Etats arabes à l'unité pour combattre cette menace terroriste, affirmant, au passage, que la coalition internationale conduite par les Etats-Unis ne souhaitait pas réellement détruire Daech.

    Pour Hassan Nasrallah, l'organisation d'Abou Bakr al-Bagdadi sert les intérêts d'Israël, soulignant que l'Etat hébreu est le seul pays qui ne considère pas le groupe Etat islamique ou le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda, comme un danger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.