GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: les fondations religieuses vont devoir mettre la main à la poche

    media La loi budgétaire votée par le Parlement met désormais à contribution les fondations religieuses et les sociétés liées à l'armée. Reuters

    Le Parlement iranien a approuvé un article, dans le cadre de la loi budgétaire pour la prochaine année iranienne qui commencera le 20 mars, qui obligera les fondations religieuses et des sociétés liées aux forces armées à payer des taxes. Ce qui est une première dans la République islamique.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Cette décision du Parlement intervient alors que le pays doit faire face à la chute des prix du pétrole et à un manque à gagner important. Le texte oblige les fondations religieuses, notamment la fondation de l’imam Reza (huitième imam des musulmans chiites dont le mausolée se trouve à Mashhad dans le nord-est de l’Iran), qui gèrent de nombreuses sociétés avec des milliards de dollars de capitaux, à payer des taxes.

    Les fondations religieuses, gèrent les dons des pèlerins mais sont aussi présentes dans de nombreux secteurs de l'économie iranienne.

    Augmenter la part de l'impôt dans le budget

    Selon un député, ces taxes pourraient rapporter plusieurs centaines de millions de dollars par an. Cette décision concerne également les sociétés qui dépendent des forces armées et qui sont également présentes dans l'économie notamment dans le secteur pétrolier et gazier.

    Face à la chute des prix du pétrole, le gouvernement a décidé d'augmenter la part de l'impôt dans le budget. L'un des objectifs est également de limiter l'effet des sanctions économiques contre le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.