GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: l'offensive continue à Tikrit, les civils fuient en masse

    media Depuis lundi, 30 000 militaires irakiens et leurs alliés ont lancé une vaste offensive pour reprendre Tikrit. REUTERS/Thaier Al-Sudani

    L’armée irakienne a lancé cette semaine une vaste offensive pour reprendre à l’organisation Etat islamique Tikrit, la ville natale de l’ancien dictateur Saddam Hussein. Selon les Nations unies, environ 28 000 personnes ont dû fuir les combats. Ces réfugiés viennent s’ajouter aux 2,5 millions de personnes déplacées dans le pays.

    Les opérations militaires de l’armée irakienne à l’intérieur et autour de Tikrit ont poussé environ 28 000 personnes à fuir la ville pour se réfugier à Samara. De nombreuses autres familles continuent de fuir Tikrit et les points de passage sont engorgés, selon les derniers rapports de terrain.

    Depuis lundi, pas moins de 30 000 militaires irakiens et leurs alliés ont lancé une offensive d’envergure pour reprendre la ville clé au nord de Bagdad des mains des jihadistes. En encerclant la ville, les forces irakiennes tentent notamment de couper leurs lignes d’approvisionnement.

    Mais les combattants du groupe Etat islamique offrent pour l’instant une forte résistance. Hier, jeudi, ils ont incendié un gisement pétrolier à Adjil, à 35 kilomètres au nord-est de Tikrit. Les mines cachées au bord des routes, les tireurs embusqués et les attentats-suicides compliquent davantage la tâche des soldats irakiens et des miliciens de l’organisation Badr, soutenue par l’Iran. De l’avis d’experts, la bataille s’annonce longue et difficile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.