GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'armée irakienne est entrée dans Tikrit, contrôlée par le groupe EI

    media Un tank de l'armée irakienne photographié à al-Alam, le 10 mars 2015. REUTERS/Thaier Al-Sudani

    Après dix jours d’intenses combats, et après avoir repris al-Alam, un faubourg situé au nord de Tikrit, mardi, l’armée d'Irak et les milices chiites ont réussi une première incursion dans Tikrit, l'ancien fief de Saddam Hussein contrôlé par l’organisation Etat islamique. Chasser les jihadistes de cette ville reste leur principal objectif.

    Pour la reprise de Tikrit l’armée irakienne appuyée par les milices chiites a lancé son offensive à partir de plusieurs axes stratégiques. Une première victoire d’abord dans le sud. La semaine dernière la ville d’al-Dour a été reprise. Et puis dans le nord désormais avec la reconquête d’al-Alam. Ces deux villes, deux positions importantes, étaient considérées comme les derniers verrous avant une possible grande offensive contre Tikrit.

    Avec leur reprise, la voie semble donc s’ouvrir désormais devant les forces de sécurité irakiennes qui viennent d’entrer dans Tikrit avec la ferme intention de chasser les combattants de l’organisation Etat Islamique. Des officiers irakiens ont indiqué combattre actuellement pour nettoyer le quartier de Qadisiyah, à Tikrit.

    Une étape après l’autre, la reprise de cette ville affaiblirait considérablement les jihadistes et l’organisation Etat Islamique en est parfaitement consciente. Elle est déterminée à défendre cette région jusqu’au bout. Des renforts jihadistes ont quitté leur position plus au nord, pour rejoindre la ville de Tikrit, et renforcer leur défense sur place.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.