GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: des ONG dénoncent l'échec de la communauté internationale

    media Depuis quatre ans, plus de la moitié de la population en Syrie a quitté son foyer. REUTERS/Loubna Mrie

    Plusieurs ONG jugent que c'est « l'année la plus sombre » du conflit syrien pour les civils. Et la communauté internationale serait en partie responsable de ce triste état de fait. Dans un rapport publié ce jeudi 12 mars, 21 organisations accusent les Etats de ne pas avoir su gérer un désastre humanitaire de plus en plus coûteux.

    Dans un rapport intitulé « Echec coupable en Syrie », 21 organisations de défense de droits de l'homme ont critiqué l'incapacité des Etats à faire appliquer une série de résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU pour protéger les civils dans la guerre qui ravage la Syrie depuis quatre ans

    Trois résolutions avaient appelé en 2014 les belligérants en Syrie à protéger les civils. Elles prévoyaient également un plus grand accès pour des millions de Syriens à l'aide humanitaire. Le texte accuse les forces du régime mais aussi les rebelles de viser des infrastructures civiles sans discernement, y compris les écoles et les établissements sanitaires, et d'y limiter l'accès aux civils dans le besoin. 

    Signé notamment par Oxfam, International Rescue Committee et Save the Children, le rapport affirme que 7,8 millions de Syriens vivent dans des zones définies par l'ONU comme « difficiles d'accès » pour les livraisons d'aide. Soit le double de 2013.

    « Nous n'apportons aucun espoir pour des millions de jeunes Syriens (...) Comment ne pas croire qu'ils soient facilement attirés par l'extrémisme ? », s'interrogent les auteurs du rapport. Et depuis le début du conflit, les violences ont contraint plus de la moitié de la population en Syrie à quitter leurs foyers, donnant lieu à ce que l'ONU présente comme la pire crise de réfugiés en 20 ans.

    « Partout en Syrie, les enfants ne reçoivent pas d'éducation, car nous ne pouvons pas parvenir jusqu'à eux, de nombreuses écoles ont été détruites et les parents ont peur d'envoyer leurs enfants à l'école », s'inquiète de son côté le directeur régional de l'ONG Save the Children.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.