GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    Moyen-Orient

    Syrie: multiplication des combats au sein du groupe EI

    media Militants de l'organisation Etat islamique dans la région de Raqqa, en Syrie, juin 2014. REUTERS/Stringer

    Les combats fratricides au sein du groupe extrémiste Etat islamique se multiplient, selon des sources proches de l'opposition et du régime syrien. Ces affrontements se sont déroulés au nord et à l'est de la Syrie.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L'un des incidents les plus graves se serait déroulé il y a une semaine dans la ville d'al-Bab, le principal bastion de l'organisation Etat islamique dans la province d'Alep, à 30 kilomètres de la frontière turque. Des affrontements auraient opposé des jihadistes européens qui s'étaient évadés d'une prison où ils étaient détenus pour avoir fait défection, à d'autres combattants du groupe. L'Observatoire syrien pour les droits de l’homme (OSDH) avance le bilan de dix morts lors de ces combats. A la faveur du désordre qui a suivi la bataille, une centaine d'autres détenus se sont enfuis.

    Des incidents similaires ont été rapportés dans la province de Raqqa, le fief de Daech au nord-est de la Syrie. C'est pratiquement toujours le même scénario : des jihadistes européens ou étrangers font défection et tentent de rejoindre la Turquie. Certains sont rattrapés et exécutés, d'autres parviennent à fuir.

    Dans la province de Deir Ezzor, limitrophe à l'Irak, un groupuscule qui se fait appeler la « Résistance populaire » a revendiqué plusieurs attaques contre des positions du groupe EI, notamment dans la ville de Mayadine. Il s'agirait de membres de tribus arabes sunnites qui, excédés par les exactions et les règles strictes imposées par le groupe jihadiste, se sont retournés contre lui après avoir combattu dans ses rangs. Dans cette province, l'organisation EI a assassiné l'été dernier quelque 700 membres de la tribu sunnite des Choueitat pour dissuader les habitants contre toute velléité de dissidence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.