GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: le Sinaï, théâtre de plusieurs attaques jihadistes meurtrières

    media Des chars de l'armée égyptienne dans le Sinaï. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    Une trentaine de personnes, dont quinze soldats, ont été tuées ce jeudi dans plusieurs attaques dans le Sinaï égyptien, bastion d'une branche du groupe Etat islamique.

    Le Sinaï a été une nouvelle fois le théâtre d’attaques, manifestement coordonnées, ce jeudi 2 avril. Des actions non revendiquées, mais qui portent la marque des jihadistes du groupe Ansar Beit al-Maqdis, qui a récemment fait allégeance à l'EI en se rebaptisant Province du Sinaï.

    Des hommes équipés d'armes automatiques et de lance-roquettes ont ainsi pris d'assaut cinq postes de contrôle routiers de l'armée au sud de Cheikh Zuwaïd, près de Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, selon la police.

    Lourd bilan

    Le bilan est lourd : 15 soldats ont été tués ainsi que deux civils, selon des sources militaires. L’armée a répliqué, tuant 15 assaillants. Un chiffre avancé par les services de sécurité et difficilement vérifiables.

    Le nord du Sinaï est fréquemment l'objet d'attaques de la part des jihadistes affiliés à l'organisation Etat islamique - près de 500 policiers et militaires tués depuis 2013, affirme la présidence. Ansar Beit al-Maqdis (les Partisans de Jérusalem en arabe), fondé en 2011 d'abord pour attaquer à coups de roquettes le territoire d'Israël voisin, affirme vouloir établir dans le Sinaï une « province » du « califat » proclamé par l'EI en Irak et en Syrie.

    Force anti-jihadiste

    Ces actions interviennent quatre jours après que le président al-Sissi a annoncé au sommet de la Ligue arabe la création d'une force conjointe pour combattre notamment « les groupes terroristes » dans la région. Une force qui serait opérationnelle en quatre mois et au sein de laquelle l’Egypte aurait un leadership incontestable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.