GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: la Russie demande une suspension des frappes aériennes

    media Un enfant pleure la destruction de sa maison par une frappe aérienne dans le village d'Okash près de Sanaa, le 4 avril 2015. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi

    Les agences humanitaires expriment leur inquiétude face à la détérioration de la situation au Yémen, où les combats entre les rebelles houthis et les partisans du président Hadi soutenus par des frappes de la coalition arabe emmenée par l'Arabie saoudite, s’intensifient. Le conflit n’épargne pas les civils et les organisations humanitaires déplorent ne pas pouvoir accéder aux zones les plus touchées, notamment à Aden. La Croix-Rouge appelle à une pause de 24 heures pour permettre à ses équipes d’approvisionner la ville en médicaments et kits chirurgicaux. C’est dans ce contexte que le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni ce samedi à la demande de la Russie.

    Avec notre correspondante à New YorkCharlotte Alix

    Au cours de cette réunion à huis clos, la Russie a fait circuler un projet de résolution demandant des pauses dans les combats et dans les frappes de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite.

    Essentiellement pour permettre aux pays qui le souhaitent d’évacuer leur personnel. Très court, le texte demande aussi, en une ligne et sans plus de détail, que l’aide humanitaire puisse parvenir « rapidement » aux populations civiles.

    Mais de l’avis de certains diplomates, le texte présenté par les Russes visait surtout à faire diversion, alors que Moscou bloque depuis plusieurs jours un autre projet de résolution, présenté, lui, par les pays du Golfe. Un document qui appelle à imposer des sanctions et un embargo sur les armes aux miliciens houthis soutenus par l’Iran, proche allié de la Russie.

    Pour l’heure, aucun des deux textes n’a la moindre chance d’être adopté. Les négociations vont donc se poursuivre dans les jours qui viennent, alors que sur place, la situation humanitaire ne cesse de se détériorer. Selon l’ONU, les combats et les frappes aériennes ont fait en l’espace de deux semaines plus de 520 morts et 1 700 blessés.

    L'objectif des appels aux pauses humanitaires est de soulager la pression sur les Houthistes et les hommes d'Ali Abdallah Saleh. Nous sommes d'accord avec une intervention humanitaire pour venir en aide aux régions sinistrées, mais pas forcément en instaurant une pause avec les Houthistes. Les Houthistes ont subi des pertes importantes et ils veulent récupérer leur souffle et reprendre leurs forces. On ne leur donnera pas cette possibilité. Cependant, on tient compte de l'aspect humanitaire de l'intervention surtout dans des villes importantes comme Aden, Daaleh, et Sanaa. Il faut acheminer de l'aide vers ces trois villes sans perturber l'intervention de l'alliance d'une façon ou d'une autre.

    Bader Mohammad Baselma

    Ministre des Transports du gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi

    04/04/2015 - par MC-Doualiya Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.