GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: une intervention terrestre qui ne dit pas son nom

    media Des habitants du village d'Okash près de Sanaa se tiennent sur les ruines de leur maison, après un raid aérien de la coalition, le 4 avril 2015. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi

    Au onzième jour de l’opération «Tempête décisive» conduite par l’Arabie saoudite, les raids aériens se poursuivent sur la capitale yéménite, Sanaa, et Moukalla, port du sud du Yémen. Apparemment, les forces spéciales saoudiennes interviennent mais les autorités osent à peine le dire.

    Avec notre correspondante à RiyadClarence Rodriguez

    « Pas de troupes, de troupes officielles saoudiennes », avait déclaré Adel al-Jubeir, jeudi dernier. L’ambassadeur saoudien aux Etats-Unis avait également précisé que « la question des troupes terrestres est sur la table, mais une décision sera prise en fonction des circonstances et des besoins ».

    Entre les déclarations officielles et le terrain, il y a manifestement un décalage. Apparemment, et d’après un conseiller saoudien bien informé, les forces spéciales de la marine interviennent sur des missions spécifiques. Elles alimentent en armes et matériel de communication les partisans du président Hadi.

    La semaine dernière, elles étaient intervenues dans le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, pour y déloger les rebelles chiites qui avaient pris d’assaut l’île de Muyn où des équipements militaires et missiles ont été détruits par les raids aériens de la coalition.

    Au sol, les forces spéciales ont achevé cette mission. Force est de constater que leur rôle est bel et bien effectif. Pourquoi ne pas le reconnaître ? Pourquoi en faire mystère ? Le général Ahmed Assiri, porte- parole de la coalition, a répondu à la presse : « La sécurité de l’opération «Tempête décisive» est trop importante pour nous, pour que cette question soit annoncée par les médias ». Tout est finalement une question de stratégie, d’interprétation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.