GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'ONU appelle au cessez-le-feu au Yémen

    media Bombardement sur la ville de Taiz, le 17 avril 2015. REUTERS/Stringer TPX IMAGES OF THE DAY

    La guerre continue de faire rage au Yémen : affrontements entre partisans du président Hadi en exil et rebelles houthistes, bombardements de la coalition emmenée par l'Arabie Saoudite pour anéantir cette rébellion. Face à cette situation chaque jour plus inquiétante, le secrétaire général de l'ONU a lancé un nouvel appel à une cessation des hostilités, qui risque malheureusement de ne pas être suivi d'effet.

    C'est au lendemain de la démission de Jamal Benomar, le médiateur de l'ONU pour le Yémen, que le secrétaire général des Nations unies a lancé cet appel à un arrêt immédiat des hostilités. « Le Yémen est en train de brûler et il faut un cessez-le-feu de toutes les parties au conflit », a notamment déclaré Ban Ki-moon.

    Quelques heures auparavant, ce dernier s'était entretenu avec le chef de la diplomatie iranienne. Téhéran a proposé un plan de paix qui prévoit une trêve suivie d'une négociation facilitée par des médiateurs extérieurs.

    Pour le moment, ces appels au cessez-le-feu risquent de rester lettre morte. L'Arabie Saoudite et ses alliés du Golfe n'ont nullement l'intention de mettre un terme à leur campagne de bombardements contre la rébellion houthiste. De son côté, celle-ci a beau jeu de rejeter toute cessation des hostilités tant que ses bombardements continueront.

    Selon un dernier bilan fourni par les Nations unies, le conflit a fait plus de 700 morts et près de 3000 blessés, dont un grand nombre de civils, au cours des quatre dernières semaines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.