GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    A Ramallah, une collecte de fonds pour les Palestiniens de Syrie

    media Au camp de Yarmouk, en Syrie, les Palestiniens vivent dans des conditions extrêmement difficiles. REUTERS/Moayad Zaghmout

    Mahmoud Abbas s'est exprimé ce mardi soir 21 avril sur la situation à Yarmouk. Le président palestinien a réclamé une solution pour les milliers de Palestiniens encore prisonniers du camp situé dans la banlieue sud de Damas. Sur le terrain, les combattants palestiniens auraient commencé à repousser l'organisation Etat islamique, qui avait investi la zone stratégique depuis le 1er avril. Une collecte de fonds à été organisée à Ramallah en Cisjordanie pour venir en aide aux Palestiniens de Syrie.

    Avec notre correspondant à RamallahNicolas Ropert

    « A l'origine, cette soirée n'était pas destinée uniquement aux Palestiniens de Yarmouk », assure Jamal Haddad. « Mais la situation dans le camp palestinien ne nous a pas laissé le choix », admet ce directeur de fondation qui vient en aide à la diaspora palestinienne.

    « Nous venons en aide aux réfugiés palestiniens dans le domaine de l'éducation. Et nous avons décidé de créer un programme spécial pour les réfugiés du camp de Yarmouk et de toute la Syrie. Ils n'ont pas de travail, pas de revenu. Ils survivent uniquement grâce à l'aide humanitaire. C'est tout », explique Jamal Haddad.

    « La misère là-bas est incroyable »

    Parmi les invités à cette collecte de fonds, des hommes d'affaires et des dirigeants d'entreprises palestiniens. Zahi Khouri, qui dirige la filiale de Coca-Cola à Ramallah, regrette la lenteur des réactions de la communauté internationale sur la situation à Yarmouk.

    « Je crois qu’on ne parle pas assez de ça. La misère là-bas est incroyable. Ce n’est plus humain. Les Palestiniens ne devraient ni faire partie de ça, ni être victimes de ça. Je crois qu’on est un peu la colonne vertébrale du pays. Nous, comme secteur privé, on prend nos responsabilités très sérieusement », souligne Zahi Khouri.

    L'argent collecté sera mis à la disposition de l'UNRWA, l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.