GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Moyen-Orient

    L'Arabie saoudite attribue un attentat au groupe Etat islamique

    media Le ministre de l'Intérieur d'Arabie Saoudite, Mohammed bin Nayef, le 23 janvier 2015. REUTERS/Hamad I Mohammed/Files

    Les autorités saoudiennes ont dévoilé ce vendredi 24 avril des projets d'attentats au groupe Etat islamique (EI) et ont annoncé l'arrestation d'un jeune Saoudien, accusé d'avoir tué deux policiers à Riyad début avril. Selon le ministère saoudien de l’Intérieur, il a agi sous les ordres du groupe EI. Durant l’enquête, trois voitures chargées d’explosifs ont été saisies, ainsi que des armes lourdes de l’argent et des téléphones portables, du matériel fourni par les combattants de l’Etat islamique en Syrie dont le but est de créer le chaos dans le royaume saoudien.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Il s’appelle Yazid ben Mohammed Abdulrahman Abou Niyan. Ce Saoudien de 23 ans est passé aux aveux. Devant les policiers qui l’ont interpellé dans son repaire, il a avoué avoir ouvert le feu sur les policiers le 8 avril dernier, agissant sous les ordres du groupe Etat islamique en Syrie. Ce jeune terroriste n’a pas agi seul lors de ce double assassinat.

    A ses côtés, Nawaf Bin Sharif Samir al-Anzir. Il a clairement été identifié comme étant le chauffeur du véhicule utilisé pour mener cette fusillade. Complice d’Abou Niyan, c’est lui qui a filmé cet acte terroriste.

    Les enquêteurs saoudiens n’ont pas perdu de temps, ils ont pu obtenir ces précieuses informations grâce à une récompense d’un million de riyals soit 210 000 euros attribuée à des informateurs.

    Abou Niyan était déjà connu des services de police. En février 2012, le jeune Saoudien crie « Allah akbar » sur le vol de la Saudi Arabian Airlines, obligeant le pilote à atterrir d’urgence. Une autre fois, il est arrêté dans les rues de l’Oregon au volant d’une voiture en état d’ébriété. Aujourd’hui, il est accusé d’avoir tué deux policiers et avoue avoir agi au nom du groupe Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.