GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: vote mardi 24 octobre du Conseil de sécurité sur l'enquête sur les armes chimiques (diplomates)
    • Niger: l'armée américaine poursuivra ses opérations malgré l'embuscade (Pentagone)
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: près de 100 jihadistes arrêtés, des attentats déjoués

    media Le ministre de l'Intérieur saoudien, Mohammed bin Nayef, le 23 janvier 2015. REUTERS/Hamad I Mohammed/Files

    Le ministère saoudien de l'Intérieur a annoncé ce mardi 28 avril l'arrestation d’une centaine de suspects, présentés comme des partisans du groupe Etat islamique (EI). Les autorités affirment avoir déjoué des attentats, dont un contre l'ambassade des Etats-Unis à Riyad. Les personnes arrêtées sont des Saoudiens en majorité qui appartenaient à différentes cellules terroristes.

    Les suspects appartenaient à plusieurs cellules terroristes gravitant autour d’un objectif commun : celui de s’attaquer aux forces de sécurité saoudiennes, aux militaires et de commettre des attentats dans des quartiers résidentiels.

    L’une de ces cellules, sans doute la plus importante, est baptisée Jund Bilad al-Haramaïn, autrement dit les « soldats du pays des deux saintes mosquées », en référence à La Mecque et Médine. Cette cellule était composée de 15 Saoudiens avec à leur tête un expert en explosif.

    Un deuxième groupe, tout aussi important, était formé de 65 membres. Parmi eux, un Palestinien, un Syrien et deux apatrides. Ils avaient notamment pour mission de créer un désordre confessionnel au sein de la société saoudienne, affirment les autorités, selon le principe du « diviser pour mieux régner ». Ces deux cellules envisageaient également des attentats suicides contre l’ambassade des Etats-Unis à Riyad.

    L'Arabie saoudite, membre de la coalition internationale qui mène sous la conduite des Etats-Unis des raids aériens contre l'organisation Etat islamique en Irak et en Syrie, a multiplié ces derniers temps les déclarations sur la présence sur son sol de partisans de ce groupe jihadiste. Elle est pourtant accusée d'être à l'origine de sa création. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.