GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Liban-Syrie: le Hezbollah à l'offensive dans le massif du Qalamoun

    media Le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, devant ses supporters, le 17 avril à Beyrouth. REUTERS/Aziz Taher

    Depuis trois jours le Hezbollah et l'armée syrienne sont à l'offensive contre les jihadistes dans la région du Qalamoun, tout au long de la frontière libano-syrienne. L'endroit est depuis des mois le théâtre de violents affrontements entre rebelles et forces régulières de Bachar el-Assad soutenues par les forces d'Hassan Nasrallah.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Au troisième jour de l'offensive lancée contre les jihadistes dans la région montagneuse du Qalamoun, le Hezbollah et l'armée syrienne ont poursuivi leur progression, occupant ce vendredi 8 mai une série de collines, du côté syrien de la frontière. Large de 15 kilomètres en moyenne, le Qalamoun s'étend sur 70 kilomètres le long de la frontière libano-syrienne, à l'est du Liban.

    Les jihadistes, essentiellement membres du Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, y sont implantés depuis le début de la crise syrienne, il y a 4 ans. Leur nombre est estimé à quelque 3 000 combattants et ils occupent environs 450 km2 du Liban, soit 5% de sa superficie. A partir de cette région, ils menacent par l'ouest la capitale syrienne et constituent une épine plantée dans la plaine libanaise de la Bekaa, principal fief du Hezbollah.

    Maquis encerclé

    Le signal de l'offensive a été donné le mardi 5 mai par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. L'objectif affiché est de prendre ce maquis islamiste, qui est complètement encerclé par les armées syrienne et libanaise et par les combattants du Hezbollah. La tâche s'annonce difficile, puisqu'il faut livrer bataille sur chaque colline pour en déloger des jihadistes, enterrés et bien armés.

    En trois jours, le Hezbollah et l'armée syrienne ont repris près de 60 km2 de terrain. L'armée libanaise, déployée face à la partie nord du Qalamoun, ne participe pas à cette opération d'envergure. Elle adopte un déploiement défensif.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.