GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Raid américain en Syrie: une «nouvelle claque» pour l’EI

    media Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense, s'est félicité de la mort d'Abou Sayyaf, le financier du goupe EI. REUTERS/Jonathan Ernst

    Satisfaction aux Etats-Unis après le raid réussi des forces spéciales contre un haut responsable du groupe Etat islamique. C'était la première opération de ce genre en Syrie, à l'exception d'une tentative manquée l'an dernier pour essayer de délivrer des otages.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Une « nouvelle claque pour l'Etat islamique », c'est en ces termes que le secrétaire à la Défense Ashton Carter a qualifié l'opération au sol menée par les forces Delta. Selon la Maison Blanche et le Pentagone, Bachar el-Assad n'a pas été prévenu à l'avance. Le raid avait au départ pour objet de s'emparer d'Abou Sayyaf. Mais il a été tué lors d'échanges de tirs avec les forces américaines qui ont fait également une douzaine de morts chez les jihadistes.

    D'origine tunisienne, Abou Sayyaf est considéré par les Américains comme le financier de l'organisation, ayant la haute main sur le gaz et le pétrole vendu au noir et qui rapportait un million de dollars par jour à l'EI. « On pourrait le qualifier de directeur financier de l'Etat islamique », a déclaré un responsable américain ayant requis l'anonymat.

    Selon notre journaliste David Thomson, spécialistes des mouvances jihadistes, Abou Sayyaf avait en effet une place prépondérante au sein de l'organisation.

    La femme d'Abou Sayyaf, qui joue elle-aussi un rôle important au sein du groupe EI, a été capturée et transférée dans une prison irakienne. Les Etats-Unis espèrent obtenir d'elle des renseignements sur les activités du groupe.

    Le commando Delta a également récupéré des ordinateurs et des documents qui vont être soigneusement examinés. Mais en dépit de ce succès, le représentant Adam Schiff, de la commission du renseignement, a mis en garde contre un excès d'optimisme, rappelant combien les jihadistes sont rapides à remplacer leurs commandants disparus et leurs sources de financement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.