GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    • Une toile de Hockney vendue 90,3 millions de dollars, record pour un artiste vivant
    Moyen-Orient

    Syrie: qui contrôle Palmyre?

    media Des soldats syriens patrouillent dans la ville de Palmyre (image datée du 14 mars 2014). AFP PHOTO/JOSEPH EID

    Après avoir pris le contrôle de plusieurs secteurs dans le nord de Palmyre, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) auraient été repoussés, ce dimanche, par les forces du régime syrien. La ville, stratégique, abrite des ruines d'une cité antique à la renommée mondiale. L'armée syrienne aurait tué plus de cent combattants.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    La situation est confuse à l'intérieur de Palmyre et les informations qui parviennent du champ de bataille sont contradictoires. Si, samedi 16 mai, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahman, avait assuré que des combattants du groupe Etat islamique avaient pu prendre le contrôle de plusieurs secteurs dans le nord de Palmyre, ce dimanche, au contraire, c'est l'armée syrienne qui serait à l'offensive. « L'attaque de l'EI a été avortée et les jihadistes ont été chassés des périphéries nord et Est de Tadmor (nom de Palmyre en arabe) », a indiqué à l'AFP, Talal Barazi, le gouverneur de Homs, province du centre de la Syrie dont fait partie Palmyre.

    L'OSDH a fait état d'intenses combats entre les jihadistes et les troupes régulières syriennes dans la cité, qui abrite une centaine de milliers d'habitants, dont les deux tiers sont des réfugiés qui ont fui d'autres régions de Syrie. Selon l'OSDH, les affrontements ont déjà fait au moins 29 morts parmi les jihadistes et 23 parmi les membres des forces gouvernementales. Les officiels syriens annoncent, eux, « 130 jihadistes » morts.

    Renforts

    Plus tôt, Talal Barazi, avait annoncé l'envoi de renforts à Palmyre. Et la télévision panarabe al-Mayadeen, proche de la Syrie et de l'Iran, avait confirmé l'avancée du groupe Etat islamique ; les correspondants de la chaîne avaient dit que les jihadistes se trouvaient au siège gouvernemental de la Badia, c'est-à-dire du désert syrien, situé à 5 kilomètres du centre-ville.

    Les dernières déclarations officielles indiqueraient que l'armée a repris une série de sites stratégiques, dont des collines, des barrages et la tour de la radio et télévision de Palmyre, dans le nord-ouest de la ville. La bataille suit toujours son cours et les lignes de front changent très vite. Une chose est certaine, les combats se déroulent maintenant aux entrées de la cité. C'est mercredi que l'OEI a lancé l'assaut sur la cité.

    Quel intérêt ?

    Pour le groupe Etat islamique, l'assaut sur Palmyre présente plusieurs avantages. Ainsi, la prise de la ville ouvrirait à l'OEI les portes du grand désert syrien, limitrophe de la province d'Al-Anbar en Irak, déjà largement contrôlée par les jihadistes. Autre intérêt : la propagande. Les combats en ces lieux attirent l'attention des médias du monde entier et ont déjà forcé l'Unesco à demander au Conseil de sécurité de l'ONU à oeuvrer à la préservation des ruines antiques de Palmyre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.