GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: des roquettes sur Palmyre font plusieurs morts

    media Palmyre, le 18 mai 2015, au lendemain de la prise par le groupe EI du contrôle de plusieurs secteurs dans le nord de la ville. La plupart des ruines monumentales, se trouvent au sud-ouest. AFP PHOTO /STR

    En Syrie, la cité antique de Palmyre reste sous la menace du groupe Etat islamique. Ses combattants ont tiré lundi 18 mai une salve de roquettes sur la ville, tuant cinq civils, dont deux enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Parallèlement, des combats continuent d'opposer les troupes du régime aux jihadistes à la périphérie de Palmyre.
     

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    La chute de plusieurs roquettes à l'intérieur de Palmyre prouve que la menace qui plane sur la cité antique n'est pas définitivement écartée. Si les combattants du groupe Etat islamique ont été chassés de la ville, ils restent toutefois présents à sa périphérie, parfois à un kilomètre seulement des inestimables vestiges archéologiques.

    Organisés en petites unités, les jihadistes harcèlent l'armée syrienne et ses milices supplétives pour les empêcher de consolider leurs positions défensives. Les troupes gouvernementales continuent d'acheminer d'importants renforts pour reconstruire les lignes de défense autour de la cité et élargir leur périmètre de déploiement.

    Les efforts de l'armée se portent surtout au nord et au nord-ouest de Palmyre, par où sont arrivés les combattants de l'organisation extrémiste, qui ont pris samedi une partie de la ville. Dans ce secteur, les combats se poursuivent avec violence, a confirmé le gouverneur de Homs. Se voulant rassurant, Talal Barazi a cependant indiqué que la situation est sous contrôle. La menace s'éloigne petit à petit, a-t-il dit.

    Plus à l'est, les jihadistes ont pris les champs gaziers d'Al-Hél et d'Arak, situés à 40 et 25 km de Palmyre. Mais l'armée syrienne assure qu'ils ne pourront pas consolider leurs positions, bombardés en permanence par l'aviation et l'artillerie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.