GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Interpol: le Sud-Coréen Kim Jong-yang élu président de l'Organisation internationale de police criminelle (OIPC)
    Dernières infos
    • Japon: Carlos Ghosn maintenu en détention pendant dix jours selon l'agence de presse japonaise Kyodo
    Moyen-Orient

    Irak: près 500 corps exhumés des fosses communes de Tikrit

    media Les quelque 500 dépouilles répertoriées ont été exhumées sur quatre sites, dont l'un contenait 400 corps, a indiqué un médecin. REUTERS

    En Irak, près de 500 corps ont été exhumés de fosses communes autour de la ville de Tikrit, cette ville irakienne reprise aux combattants du groupe Etat islamique il y a deux mois. Ce sont les autorités irakiennes qui ont révélé, ce jeudi, ce chiffre après plusieurs semaines de fouilles. Elles vont se poursuivre, car tous les corps n'ont pas encore été exhumés. C'est l'un des pires massacres attribué à l'organisation EI.

    C'est en juin 2014, dans les jours qui suivent l'offensive éclair de l'organisation Etat islamique sur Mossoul et Tikrit, que le massacre est perpétré. Plusieurs centaines de jeunes soldats irakiens sont rassemblées dans le camp militaire de Speicher, situé au nord de la ville. Les soldats, sans armes et sans uniformes, sont exécutés un par un.

    Un massacre revendiqué et même documenté par l'organisation Etat islamique, qui a elle-même filmé et diffusé sur internet les images de la tuerie. Selon les estimations, près de 2 000 soldats sont massacrés en moins de 24 heures, ce qui en fait l'un des actes les plus atroces commis par l'organisation jihadiste.

    Selon les autorités irakiennes, quatre fosses communes ont été mises au jour depuis le départ des jihadistes de Tikrit. Mais un grand nombre de corps n'ont toujours pas été retrouvés, et il faudra encore du temps pour achever l'identification des dépouilles. En attendant, les familles des victimes viennent se recueillir devant une pierre tombale unique, érigée sur le site principal du massacre. Un site devenu un lieu de pèlerinage depuis que la ville de Tikrit a été reprise aux combattants de l’organisation Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.