GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: une mosquée de nouveau frappée par le groupe EI

    media Le kamikaze qui tentait de garer sa voiture dans le parking à proximité de la mosquée «a détonné sa ceinture d'explosifs quand les responsables de la sécurité se sont dirigés vers lui», a indiqué le ministère de l'intérieur. Damman, le 29 mai 2015. REUTERS/Faisal Al Nasser

    Une semaine après avoir perpétré un attentat meurtrier contre les fidèles d'une mosquée chiite dans l'est de l'Arabie saoudite, les jihadistes de l’organisation Etat islamique ont revendiqué une nouvelle attaque ce vendredi près d'une mosquée, à Dammam. Bilan : au moins quatre morts.
     

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Selon le ministère saoudien de l’Intérieur, c’est la mosquée chiite de Dammam qui était visée. Mais sur Twitter, le groupe Etat islamique, qui revendique cet attentat, affirme que l’objectif a bel et bien été atteint malgré des mesures de sécurité drastiques.

    Quoi qu’il en soit, dans cette guerre futile des mots ou de communication, l’explosion d’un véhicule stationné à proximité de la mosquée a fait quatre morts dont le kamikaze. Cette attaque, survenue à l’heure de la grande prière ce vendredi, prouve la grande détermination de l’organisation EI à frapper fort, à tuer le maximum de fidèles dans les mosquées.

    Cet attentat meurtrier intervient, en effet, une semaine après celui perpétré contre la mosquée à Koudeih, près de Qatif, et revendiqué pour la première fois dans le pays par les jihadistes de l’organisation Etat islamique. Vingt-et-une personnes sont mortes et 90 ont été blessées. Un bilan lourd et sans précédent depuis les attaques sanglantes d’al-Qaïda de 2003 à 2006 dans le royaume. On se souvient que juste après l’attentat de la semaine dernière, les deux hauts dignitaires sunnite et chiite ont condamné l’attentat, et appelé au calme leurs fidèles. Une union sacrée qui demeure toutefois bien fragile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.