GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les populations se pressent à la frontière turco-syrienne

    media Des soldats turcs filtrent les réfugiés syriens qui traversent la frontière, près de la ville de Akcakale, le 4 juin 2015. REUTERS/Kadir Celikcan

    La frontière turco-syrienne fait face à un nouvel afflux de réfugiés, en raison des combats qui font rage entre les forces kurdes et les jihadistes de l'organisation Etat islamique. Des milliers de personnes, dont des femmes et des enfants, fuient la province de Raqqa et demandent à entrer en Turquie, mais pour l'instant seulement quelques centaines d'entre elles ont été accueillies dans ce pays, qui a déjà accepté plus de deux millions de réfugiés depuis quatre ans et le début de la guerre civile.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    L’offensive des forces kurdes, lancée la semaine dernière, vise à briser le blocus de la province de Kobane et à la relier à la province de Kamishlo, frontalière de l’Irak, en prenant le contrôle du poste frontière d’Akçakale-Tall Abyad.

    Ces combats sont chaque jour plus violents, avec la progression des forces kurdes, et poussent les populations arabes et turkmènes à quitter leurs villages pour trouver refuge en Turquie. Depuis 48 heures, quelque 1 500 personnes s’étaient regroupées à la frontière turque ; hier, quelque 400 d’entre elles, les plus faibles, ont été autorisées à entrer en Turquie et ont été conduites dans les camps du Croissant-Rouge. Mais pour les autres, l’attente continue.

    D’après diverses agences d’information, il y aurait actuellement dans la province de Raqqa quelque 15 000 autres personnes, fuyant les combats, également en route vers la Turquie. Et ce n’est pas tout : un peu plus à l’ouest, entre le bourg syrien d’Azzaz et la ville turque de Kilis, les combats font rages entre les combattants de l’Etat islamique et les forces de l’Armée de la reconquête, qui fédère l’ancienne Armée syrienne libre et le Front al-Nosra ; là aussi des mouvements de réfugiés vers la Turquie sont à craindre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.