GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: les Houthis s'en prennent frontalement à l'Arabie saoudite

    media Les rebelles houthis (ici à Sanaa, le 10 février 2015) ont multiplié, ces derniers jours, les attaques contre le voisin saoudien. REUTERS/Khaled Abdullah

    L’Arabie saoudite, engagée à la tête d'une coalition arabe contre les Houthis au Yémen, a intercepté samedi à l'aube un missile Scud tiré contre son territoire par les rebelles chiites. Et ce alors qu'une réunion de paix est prévue la semaine prochaine à Genève.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Le Scud visait la base aérienne de Khamis Muchayt, située au sud du royaume à une centaine de kilomètres de la frontière entre le Yemen et l’Arabie saoudite. Ce missile a été intercepté avant qu’il n’atteigne sa cible.

    Les forces royales saoudiennes de la défense aérienne ont riposté en envoyant deux Patriot, des missiles anti-balistiques américains. Puis ce sont des avions de la coalition qui sont intervenus pour détruire la base de lancement des missiles, au sud de Saada, fief des rebelles houthis yéménites.

    « Après la scission au sein de l’armée yéménite, la plupart des unités d’élite soutiennent les Houthis et les ont rejoints, explique Ryad Kahwaji, président de l’Institut pour l’analyse militaire du Proche-Orient et du Golfe basé à Dubaï. Il se trouve que ces unités étaient en possession des missiles Scud. On sait que l’armée yéménite possédait une ancienne version des missiles Scud, connue sous le nom de Scud B. Ces missiles ne sont pas très rapides, ils sont complètement imprécis. Il est facile de les intercepter avec les technologies modernes dont disposent les Saoudiens. »

    Pas d'impact significatif

    Selon le spécialiste, les forces alliées ont détruit un bon nombre de ces Scud et plusieurs bases de lancement, depuis le début de l’offensive aérienne. « Mais quelques-uns se trouvent toujours sur le terrain. » Ryad Kahwaji doute cependant qu’ils aient un impact significatif sur le cours du conflit.

    Pas plus tard que vendredi, quatre militaires ont été tués à la frontière près de Jizan et Najran. Avec ce missile lancé en direction de l’Arabie saoudite, la tension est de plus en plus vive et inquiétante, alors qu’une conférence de paix à laquelle ont accepté de participer les Houthis et le gouvernement en exil à Riyad, doit se tenir le 14 juin prochain à Genève, sous l'égide des Nations unies.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.