GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L’Egypte annule l’inscription du Hamas comme groupe terroriste

    media Un enfant palestinien aux couleurs du Hamas manifeste à Rafah, à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, le 5 février 2015. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    En Egypte, la cour d'appel a annulé samedi 6 juin un jugement datant du 28 février incluant le Hamas palestinien dans la liste des organisations terroristes. La cour d'appel a estimé que l'affaire ne relevait pas du tribunal des référés et que son jugement était nul ainsi que toutes les conséquences en découlant.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    C'est le gouvernement égyptien qui a interjeté appel contre le jugement du tribunal des référés. Cette décision reflète la détente qui a marqué depuis deux mois les relations entre le régime égyptien et le Hamas.

    Depuis la destitution de l'ex-président Mohamed Morsi en juillet 2013, les relations étaient tendues entre Le Caire et Gaza. Le Hamas, issu des Frères musulmans, était accusé par les médias égyptiens d'abriter de hauts responsables de la confrérie et de servir de base arrière aux jihadistes du Nord-Sinaï. Le Hamas accusait le régime égyptien d'être illégitime et dictatorial.

    Depuis, la guerre médiatique a connu une accalmie et Le Caire entrouvre sporadiquement le terminal de Rafah. Le Hamas, de son côté, contrôle mieux les départs de tunnels. Au cours des deux dernières semaines, quatre hauts responsables Frères musulmans, que l'on disait réfugiés à Gaza, ont été arrêtés au Caire. Le Sinaï a aussi connu une baisse d'intensité des opérations jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.