GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: des milliers de réfugiés bloqués à la frontière turque

    media En plein désert, des réfugiés venus de Syrie attendent l'autorisation d'entrer en Turquie, près d'Akçakale, le 11 juin 2015. REUTERS/Osman Orsal

    A la frontière turco-syrienne, la recrudescence des combats depuis quelques jours entre les troupes du groupe Etat islamique et les forces kurdes a poussé des milliers, peut-être même des dizaines de milliers de civils à chercher refuge en Turquie. Quelque 15 000 personnes ont jusque-là été accueillies par les autorités turques, qui ont cependant annoncé que leur capacité d'accueil était atteinte et s'arrêtaient là.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Si les Kurdes parvenaient à faire la jonction entre les cantons de Kobane et Qamishlo, ce serait un important verrou qui se refermerait pour les jihadistes de l'organisation Etat islamique, leur principal accès à la Turquie depuis leur capitale Raqqa, à une cinquantaine de kilomètres à peine. D'où la violence des combats depuis deux semaines, qui reflète l'importance stratégique que revêt ce point de passage de Tall-Abyad-Akçakale tant pour les Kurdes que pour les islamistes.

    La conséquence, c'est aussi la fuite des habitants de cette région, le plus souvent arabes ou turkmènes, et qui craignent d'être punis pour avoir composé avec les islamistes, ces dernières années. Il reste à l'heure actuelle plusieurs milliers de personnes attendant, en plein désert, l'autorisation d'entrer en Turquie.

    Mais si Ankara a accepté jusque-là environ un millier de réfugiés par jour, la Turquie défend désormais l'idée que, faute d'une véritable catastrophe humanitaire, ces candidats à l'exil peuvent attendre ou trouver à se reloger dans leur village d'origine. Car les Turcs s'opposent aussi à une prise de contrôle de cette région par les Kurdes, qu'ils considèrent comme des envahisseurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.