GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe Etat islamique perd la ville stratégique de Tal-Abyad

    media Un char transport de troupes des forces kurdes syriennes à l'entrée de la ville de Tal-Abyad, le 14 juin 2015. REUTERS/Rodi Said

    Les forces kurdes syriennes se sont emparées, ce lundi, de la ville de Tal-Abyad, point de transit entre la Syrie et la Turquie et lieu d'importance pour les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), dont le fief de Raqqa est ainsi menacé d'asphyxie.

    Les forces kurdes syriennes viennent de porter un rude coup aux jihadistes de l’EI, car en s’emparant de la ville de Tal-Abyad, ils coupent une importante voie de transit d’armes et de combattants depuis la Turquie. Ce mardi, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) affirmait que la cité était « entièrement sous le contrôle des combattants kurdes. »

    La journée d'hier a été une suite de succès pour les Unités de protection du peuple kurde (YPG). Appuyés par des groupes rebelles et aidés par les frappes aériennes de la coalition emmenée par les Etats-Unis, les Kurdes sont ainsi parvenus, aux premières heures, à couper la route menant de Tal-Abyad à Raqqa, à 86 km de là, la ville syrienne considérée comme le QG de l’organisation Etat islamique.

    Puis plus tard, ces mêmes forces ont investi la partie syrienne du poste-frontière (Akçakale du côté turc) avant de prendre position dans toute la ville.

    Désastre humanitaire

    L’offensive des YPG sur Tal-Abyad a débuté le 11 juin dernier et les combats ont jeté sur les routes près de 20 000 civils tentant de gagner la Turquie. Celle-ci leur a un temps fermé ses frontières avant de permettre leur passage dimanche soir, puis lundi midi.

    Tall Abyad était « stratégique [pour l'EI] car c'est une ville frontalière où peuvent transiter l'équipement, les recrues et autres » à destination de Raqqa, précise à l'AFP Charlie Winter, spécialiste du jihadisme à la Fondation Quilliam à Londres.

    Une perte qui pousserait les jihadistes à trouver un autre point d'accès sur la frontière turque. Ce week-end, les rebelles ont repoussé des éléments de l'EI du village d'Al-Bal, dans la province d'Alep, a affirmé l'OSDH, à une dizaine de kilomètres du poste-frontière de Bab al-Salama.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.