GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: la bataille pour reprendre al-Anbar piétine

    media Des membres des forces de sécurité irakienne patrouillent à la limite de la province d'al-Anbar, contrôlée en grande partie par le groupe EI. AFP PHOTO / HAIDAR HAMDANI

    Le 10 juin, une pause dans l'offensive contre le groupe État islamique a été décidée pour permettre aux civils de quitter la ville de Ramadi. En effet, alors que près de 100 conseillers militaires américains sont arrivés à al-Anbar pour entraîner les civils sunnites volontaires, la population, elle, continue à fuir : 220 000 personnes ont fui la région de Ramadi, ces derniers mois.
     

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferrat

    Dans la banlieue de Bagdad, c'est jour de distribution de couvertures, matelas, bassines en plastique, ventilateur, etc. par l'Organisation internationale des migrations. Les familles déplacées d'al-Anbar sont souvent arrivées à pied avec un petit baluchon. Elles ont besoin de tout.

    Fawa Saad a quitté il y a dix jours Ramadi. Il ne pouvait plus acheter de nourriture, tout était devenu trop cher. Et puis il a dû emprunter de l'argent pour trouver un véhicule. Son frère est encore à Ramadi. Il aimerait rejoindre Bagdad lui aussi : « Il y a encore des civils dans la cité de Ramadi, dont mon frère et sa famille. Mais il est coincé maintenant. Il ne peut plus sortir ; l'organisation État islamique les empêche de partir. Ils contrôlent tous les déplacements. J'ai peur pour lui. Ces derniers jours, j'ai du mal à pouvoir le joindre par téléphone pour savoir comment il va ».

    Les autorités irakiennes ont présenté ce mercredi une nouvelle promotion de volontaires sunnites qui ont achevé leurs quatre mois de formation. Les jeunes recrues se sont surtout plaintes de n'avoir reçu qu'un mois de salaire depuis le début de leur engagement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.