GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Sinaï: des combats jamais vus depuis la guerre de 1973

    media Des chars de l'armée égyptienne dans le Sinaï. Reuters/Mohamed Abd El Ghany

    Dix-sept militaires et une centaine de jihadistes ont été tués mercredi 1er juillet dans le Nord-Sinaï. Tel est le bilan qu’à fait le porte-parole militaire dans un communiqué au terme des combats au cours desquels plusieurs positions militaires ont été attaquées simultanément peu avant sept heures. De leur coté les jihadistes du groupe Etat du Sinaï, affilié à l’Etat islamique, ont revendiqué la série d’attaques.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    On n’avait jamais vu de combats d’une telle envergure dans le Sinaï depuis la guerre égypto-israélienne de 1973. Selon le porte-parole de l’armée plus de 300 « terroristes » ont attaqué les positions militaires autour de la ville de Cheikh Zoweid près de la frontière avec Gaza. Ils étaient armés de lances missiles multiples et de mitrailleuses lourdes, montées sur des dizaines de 4X4.

    C’est donc une opération militaire en bonne et due forme que le groupe Etat du Sinaï a exécutée. De son coté l’armée a, elle aussi, utilisé les grands moyens avec une contre-attaque comprenant les hélicoptères Apache et pour la première fois des avions de combat F 16. La région du Cheikh Zoweid fait partie de la zone démilitarisée conformément au traité de paix avec Israël et les avions de combat n’ont pas le droit de franchir la zone limitrophe au Canal de Suez. Pour l’instant, armée et jihadistes, crient victoire et aucune source indépendante ne peut trancher.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.