GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Aujourd'hui
Mardi 30 Août
Mercredi 31 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/France: Fekir, Lacazette et Cabaye forfaits, Gameiro, Dembélé et Kondogbia appelés (FFF)
    • Foot/L1: le Paris SG s'incline pour la première fois de la saison à Monaco (3-1)
    Moyen-Orient

    Syrie: raids sans précédent de la coalition sur Raqqa, fief de l’EI

    media Des militants de l'organisation Etat islamique paradent dans rues de Raqqa, le 30 juin 2014. Reuters/Stringer

    La coalition internationale a lancé son opération aérienne la plus importante depuis le début de son engagement en Syrie. Seize raids aériens ont visé Raqqa, le fief de l’organisation Etat islamique en Syrie, tuant 22 personnes, dont six civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Dans la nuit de samedi à dimanche, ce sont pas moins de seize raids que les avions de la coalition internationale ont menés contre des cibles du groupe Etat islamique dans sa « capitale » autoproclamée de Raqqa, en Syrie. Il s'agit de l'un des engagements les plus intensifs de la coalition contre l'organisation terroriste depuis le début des frappes qu’elle mène en Syrie, en septembre 2014.

    Un porte-parole du Pentagone a indiqué que les raids ont visé des bâtiments du groupe extrémiste et des routes utilisées pour acheminer hommes et matériels entre la Syrie et l'Irak. Selon le lieutenant-colonel américain Thomas Gilleran, ces frappes « ont sévèrement réduit la liberté de mouvement des terroristes ».

    Progression des forces kurdes

    Ces raids interviennent deux jours après la mort, dans un bombardement américain, d'un important chef du groupe Etat islamique à Chaddadi, non loin de Raqqa. Le Tunisien Tareq al-Harzi était chargé d’accueillir les nouvelles recrues étrangères et de les former au maniement des armes, avant de les envoyer en Syrie. Il aurait facilité le transfert vers la Turquie d’Européens, venus du Royaume-Uni, d'Albanie et du Danemark. Les Etats-Unis le soupçonnaient d'avoir supervisé le passage de kamikazes volontaires pour des attaques-suicides, en Syrie et en Irak.

    Au sol, les combattants kurdes ne sont plus, pour leur part, qu'à 50 kilomètres de Raqqa. Le 23 juin dernier, ils ont pris une base stratégique au nord de la ville : une base militaire qui surplombe les routes reliant Raqqa à Alep, à l'ouest, et à Hassaké, à l'est. Cette dernière ville syrienne, dont les forces loyales à Bachar el-Assad et les forces kurdes se partagent le contrôlent, a été la cible ce dimanche d’un attentat-suicide. D’après l’armée syrienne, des kamikazes se sont fait exploser près d’une centrale électrique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.