GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: la citadelle d’Alep endommagée après l’explosion d’un tunnel

    media La citadelle d'Alep telle que l'on peut la voir de la zone gardée par les rebelles. Une section des remparts s'est effondrée ce dimanche 12 juillet après l'explosion d'un tunnel. REUTERS/Abdalrhman Ismail

    Une partie des remparts de la citadelle d'Alep, classée au patrimoine mondial par l'Unesco en 1986, s'est effondrée après l'explosion d'un tunnel creusé par des rebelles. La confusion entoure les circonstances de l'explosion sous ce site historique.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    La chaîne de télévision panarabe al-Mayadeen, proche du régime syrien, a d'abord annoncé que les rebelles avaient fait exploser le tunnel. Quelques minutes plus tard, son correspondant à Alep affirmait que c'est l'armée gouvernementale qui l'avait fait sauter, tuant un grand nombre de rebelles qui se trouvaient à l'intérieur. Toutefois, la version officielle publiée par l'agence syrienne Sana fait assumer aux groupes armés, qualifiés de « terroristes », l'explosion qui a détruit une partie de la grande muraille de ce site historique.

    La technique des tunnels est largement utilisée par les rebelles syriens pour s'infiltrer derrière les positions de l'armée gouvernementale ou pour se protéger des raids de l'aviation. Le gouvernement syrien accuse le Hamas palestinien d'avoir transmis ses compétences dans ce domaine aux groupes islamistes syriens.

    Depuis l'année dernière, les rebelles ont fait exploser à plusieurs reprises des tunnels sous des positions de l'armée dans la vieille ville d'Alep. En mai 2014, ils ont ainsi détruit le célèbre hôtel Carlton, qui servait de quartier général à l'armée. Mais c'est surtout autour de Damas que cette pratique a pris une tournure phénoménale. Dans le quartier de Jobar, à l'est de la capitale, les rebelles et l'armée ont creusé des dizaines de kilomètres de tunnels, dans le cadre d'une guerre souterraine, qui dure maintenant depuis quatre ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.