GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Bachar el-Assad décrète une amnistie pour les déserteurs

    media Face à l'hémorragie qui frappe l'armée syrienne, Bachar el-Assad a décrété une nouvelle amnistie générale pour les déserteurs. Ici, des soldats syriens loyalistes en décembre 2014 au nord d'Alep. REUTERS/George Ourfalian

    Le président syrien Bachar el-Assad a décrété samedi 25 juillet une amnistie générale pour les déserteurs et tous ceux qui ont refusé de faire leur service militaire dans le pays. L'objectif: augmenter les effectifs de l'armée.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Cette amnistie sous condition s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement syrien visant à stopper l'hémorragie qui frappe l'armée. Depuis le début de la guerre, en 2011, les effectifs de la troupe sont passés de 250 000 à 125 000 hommes.

    50 000 soldats et officiers ont été tués dans les combats, des milliers ont fait défection pour rejoindre la rébellion et quelque 70 000 ont déserté ou ont refusé de répondre à la mobilisation des réservistes. C'est cette dernière catégorie qui est concernée par l'amnistie décrétée par Bachar el-Assad.

    Toutes les sanctions qui touchent ces déserteurs seront levées s'ils rejoignent leurs unités. Ils ont un délai d'un mois, s'ils se trouvent en Syrie, et deux mois s'ils sont à l'étranger. Les militaires qui ont rejoint les rebelles ou qui ont du sang sur les mains, selon les termes du décret présidentiel, ne sont pas concernés par cette mesure.

    Il y a un an, le président syrien avait décrété une amnistie similaire mais les résultats avaient été en deçà des attentes des autorités. Cette année, elle s'accompagne d'une intense campagne médiatique pour encourager les jeunes à s'enrôler et de mesures incitatives, comme l'augmentation de la solde des militaires qui partent au front.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.