GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: l'EI frappe une mosquée fréquentée par la police

    media Des membres des forces de sécurité saoudiennes inspectent la mosquée après l'attentat qui a fait 15 morts, jeudi 6 août. REUTERS/Saudi Press Agency/Handout

    Un attentat meurtrier a ensanglanté l’Arabie saoudite, plus de deux mois après la série d'attentats qui avaient fait 25 morts dans des mosquées chiites du pays. Jeudi 6 août, c'est une mosquée fréquentée par les forces spéciales saoudiennes qui a été visée par l’organisation Etat islamique, qui a revendiqué l’attaque. Bilan : au moins 15 morts et une dizaine de blessés.

    L'explosion a eu lieu au moment de la prière, à la mi-journée, jeudi 6 août. La mosquée visée par l'attentat était fréquentée essentiellement par des policiers. Selon les informations données par un porte-parole du ministère saoudien de l'Intérieur, la majeure partie des victimes appartenait à une unité des forces spéciales de la province d'Assir, située non loin de la frontière avec le Yémen.

    Avec ce bilan très lourd, cet attentat figure parmi les attaques les plus meurtrières ayant visé les forces de sécurité saoudiennes, depuis la vague de violences qui avait endeuillé le pays entre 2003 et 2006.

    A l'époque, ces attaques avaient été attribuées au réseau al-Qaïda mais aujourd'hui c'est l'organisation Etat islamique qui multiplie les opérations sur le sol saoudien. En mai dernier, deux attentats meurtriers avaient visé la minorité chiite du pays, qualifiée d'hérétique par l'organisation jihadiste.

    Cette fois, les auteurs de l'attentat ont choisi de cibler les forces de sécurité saoudiennes. Une réponse sans doute aux centaines d'arrestations qui ont visé ces derniers mois des militants sunnites extrémistes, accusés d'être liés, de près ou de loin, à l'organisation jihadiste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.