GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La ville syrienne d'al-Qaryatayn tombe dans le giron du groupe EI

    media Selon l'OSDH, les combats ont fait 23 morts parmi les rebelles et 37 chez les loyalistes. ALBARAKA NEWS / AFP

    Le groupe Etat islamique (EI) s'est emparé, dans la nuit du mercredi au jeudi 6 août, de la ville d'al-Qaryatayn, au sud-est de Homs. Cette ville clé permet de relier par la route plusieurs positions occupées par les jihadistes actuellement.

    Stratégique de par son emplacement, la ville d’al-Qaryatayn, dans la province de Homs, est tombée aux mains des jihadistes de l’organisation Etat islamique, dans la nuit de mercredi à jeudi, après « des combats intenses » contre les forces gouvernementales et des combattants loyalistes.

    Rami Abdel Rahmane, directeur de l’ONG Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), a relaté auprès de l’Agence France-Presse que l’attaque avait débuté mercredi matin, avec trois attentats-suicide contre des postes de contrôle du régime aux entrées de la ville. Au final, les affrontements ont fait 37 morts parmi les soldats et les combattants loyalistes, et 23 morts dans les rangs des rebelles, ajoute-t-il.

    Al-Qaryatayn est située le long d'une route qui relie la cité antique de Palmyre, tombée sous le giron de l’EI le 21 mai dernier, à la région de Qalamoun, dans la province de Damas. Le contrôle de cette ville « permet à l'EI de relier les secteurs sous son contrôle dans l'est de Homs avec les secteurs sous son contrôle dans l'est de Qalamoun, et lui permet de transférer des troupes et du ravitaillement entre les deux régions », explique Rami Abdel Rahmane.

    Al-Qaryatayn, gouvernorat de Homs, Syrie. La localité est tombée sous le contrôle du groupe Etat islamique le 6 août 2015. Google Map

    Parallèlement à ce succès militaire du groupe Etat islamique, l’OSDH affirme que des groupes rebelles en Syrie, alliés à des combattants de la branche syrienne d’al-Qaïda, se rapprochaient mercredi d'un centre d'opérations militaires vital pour le régime de Bachar el-Assad dans le centre du pays. Les rebelles et les jihadistes « sont à moins de deux kilomètres du village de Jourine », a en effet assuré à l’AFP M. Rahmane, qui explique qu’ils ont aussi pris le village de Bahsa (province de Hama).

    Selon le patron de l’OSDH, 35 rebelles, mais aussi 29 soldats et miliciens pro-régime et cinq villageois ont été tués, et les combats à Bahsa se poursuivaient en soirée. L'armée, secondée par des officiers iraniens et du Hezbollah libanais, a établi son centre d'opérations à Jourine pour coordonner la lutte qui se déroule depuis plusieurs jours à Sahl el-Ghab, une plaine stratégique où les rebelles sont parvenus à prendre une série de positions. Si Jourine tombe, la côte et Lattaquié, l’un des derniers fiefs du régime alaouite, seront menacés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.