GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 23 Janvier
Mercredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les dirigeants de la gymnastique américaine démissionnent après un scandale sexuel (officiel)
    • Etats-Unis: les démocrates acceptent un compromis pour mettre fin au «shutdown» (sénateur)
    • Emissions de gaz à effet de serre: la France n'a pas tenu ses objectifs en 2016 (chiffres officiels)
    • Prisons françaises: les syndicats de surveillants appellent à poursuivre le blocage mardi
    • Prisons françaises: les négociations entre syndicats et ministère de la Justice se poursuivront mardi (Nicole Belloubet)
    • Syrie: 54 combattants kurdes et rebelles pro-turcs tués dans la bataille d'Afrin (OSDH)
    • RCA: le leader anti-balaka, le général Andilo, condamné aux travaux forcés à perpétuité
    • France/Usine Toyota d'Onnaing: Macron évoque un investissement de 300 millions d'euros
    • Afrique du Sud: l'ANC confirme «discuter» du départ anticipé du président Jacob Zuma sans lui fixer cependant de «date butoir»
    Moyen-Orient

    Bahreïn: suspension du quotidien indépendant Al-Wasat

    media Au Bahreïn, accusé de « nuire à l'unité nationale », le journal Al-Wasat a été suspendu. AFP PHOTO/JOSEPH EID

    Un journal proche de l'opposition a été suspendu à Bahreïn. Le quotidien Al-Wasat ne paraîtra pas jusqu'à nouvel ordre. Un nouveau signe de tension dans ce petit pays du Golfe à majorité chiite mais où règne une dynastie sunnite.

    Accusé de « nuire à l'unité nationale » et « aux relations de Bahreïn avec d'autres pays », le journal Al-Wasat est de nouveau interdit. Le quotidien indépendant avait déjà été suspendu en 2011, à l'époque où un soulèvement inspiré par les printemps arabes avait cristallisé le mécontentement d'une partie de la population du royaume.

    Quatre ans plus tard, la tension demeure, parfois émaillée de violences, dans ce pays à majorité chiite mais où le pouvoir est exercé sans partage par une dynastie sunnite. Cette situation fait de Bahreïn un pays particulièrement exposé aux tensions régionales, surtout au moment où l'Iran chiite sort de son isolement, dans la foulée de l'accord sur le nucléaire.

    L'interdiction du journal Al-Wasat peut être interprétée comme un signe de fébrilité des autorités de Bahreïn. Et ce n’est pas le seul. Le royaume a ainsi récemment accusé Téhéran « d'ingérence ». Le guide suprême iranien avait en effet promis que son pays continuerait à soutenir le peuple de Bahreïn qualifié « d'opprimé ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.